Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2006 1 11 /09 /septembre /2006 15:17

Analyses au 08/09/2006

 

 

           Semillon blanc                                Sauvignon blanc

Alcool en puissance       13.94                           14.67

Ph                                 3.28                             3.09

Acidité Totale               3.62                              6.07

Et donc, début du premier passage de la vendange du Blanc de Valandraud ce lundi matin de   9 h à 11 h (20 personnes)

 

 

Classement toujours (réponses en vrac)

1/Pour S. Hébert

L’avantage d’être classé en 1er B est multiple

Premièrement, la valeur patrimoniale est multipliée par 2 par rapport à un grand cru classé  qui lui même multiplie par  2 celui d’un grand cru (il s’agit là d’une estimation moyenne qui n’engage que moi, si j’avais les moyens d’acquérir de tels crus)

*En cas de faiblesse passagère, on le voit encore cette fois-ci, une plus grande tolérance de la part de la commission qui sait les enjeux formidables qu’un déclassement peut occasionner, et qui, par là même est influencée par la « position sociale » du 1er grand cru classé B.

*Dans les cas de qualité au top, les notes journalistiques seront un peu plus positives (on le voit souvent avec mon vin, qui bien  que souvent décrit par les journalistes comme meilleur qu’un 1er grand cru, aura au final une note moins bonne !)

* Les consommateurs lambda pourront plus facilement être intéressés à acheter ce vin puisqu’ils  commencent tous comme ça, et en accepter le prix. Il faut déjà être un  peu curieux et informé pour accepter de payer un La Mondotte ou autre Croix de Labrie plus cher q’un premier cru classé B, voire A.

* Cette question posée par S.Hébert devrait être posée d’ailleurs au propriétaire de Troplong Mondot (ou des autres 1ers crus)

 

 

2/ Pour Didul (drôle de nom ?!)

N’étant pas trop cultivé et mon niveau scolaire s’étant arrêté au BEPC, j’ai vérifié si le mot fatuité et le reste du texte était :

Ironique ?

Humoristique ?

Sarcastique ?

Ou plutôt méchant ?… de cette méchanceté gratuite que permet internet à quelques rares aigris pour se défouler, surtout si comme sur mon blog, je n’interviens que pour corriger mes pauvres fautes d’orthographe ou de Français (et encore, je n’abuse pas :1 ou 2 fois depuis 2 ans)

Fatuité, donc : contentement excessif de soi qui se manifeste par une suffisance ridicule, une vanité insolente.

Bon, pourquoi pas .(bien que seul le mot « insolente » me plaise dans cette définition) Si c’est ainsi que Didul, homme charitable, plein d’amour pour son prochain, pétri de compassion comme on peut le voir, me juge moi, mes vins, Parker et les entrepreneurs de bas étage, c’est après tout son droit.

 

 

Seulement, peut être faudrait-il penser qu’un blog est souvent un peu un espace de fatuité par nature, non ? Blog – égocentrisme, fatuité : pléonasme… Pourquoi pas ? Mais alors pourquoi lire ce genre "d’ânerie", alors que les librairies regorgent d’auteurs formidables ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires

patessa 12/09/2006 17:46

   Jean-luc,
   Je suis assez surpris par les valeurs analytiques que tu annonces sur le sauvignon. Comment est-il possible qu'un vin qui est à 6.07 d'acidité totale et 3.09 de ph, titre 14.67 ° potentiel ? Une acidité potentielle élevée, un ph bas ( donc une sensation acide prononcée et presque alcaline ) et près de 15 degrés de sucre... C'est un cas d'école ou alors un micro-climat. Je ne vois pas comment on peut équilibrer un moût de ce type sans laisser des résiduels trainant à hauteur de 6/10 grammes à moins que vous ayez un taux d'azote assimilable très haut dans les sols,ce qui adoucit en général la texture des crus. Mais le sémillon est sans doute là pour cela.
   Comme tu l'annonces les raisins ne sont pas mûrs physiologiquement mais possèdent déjà des sucres de demi-sec ligérien. On se croirait sur des équilibres de chenin coupés tardivement dans une zone froide...cela me laisse perplexe.  Mais je n'y comprends sans doute rien !
Patrick
  
                                    
                                     13.94                           14.67
Ph                                  3.28                             3.09
Acidité Totale                 3.62                              6.07

H.L. 11/09/2006 16:41

Cher Jean Luc,

Bonnes vendanges.
Je confirme à DIDUL ( qui rime avec Bidule) que Jean Luc Thunevin ne souffre pas de fatuité. Il a beaucoup de défauts mais pas celui là :)))
Ton blog continue de m'intéresser, j'ai donc décidé à mon tour d'en créer un. Comme pour Hervé B. le métier de "Viticulteur" (pour moi de plus loin) mène à tout, à condition d'en sortir...Mais j'avoue que la page blanche et son spectre me hante déjà, heureusement que mes équipes vont aussi l'abreuver.
Quant au Classement de Saint-Emilion, vaste sujet !!!
Salutations distinguées. A bientôt.