Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 09:27

Les ventes de vins de Bordeaux sont reparties plein pot, si l’on en croit les statistiques.

 Cela n’empêche pas Alain Raynaud de dire fort justement que nous avons maintenant une viticulture à 3 vitesses : les grands vins «icônes », les vins invendables (de qualité insuffisante) et surtout tous les autres qu’il faut vendre, et ça, c’est de plus en plus professionnalisé.

Par exemple, visite de 6 personnes  à la Commanderie de Mazeyres, tous commerciaux France chez Kressman, en contact permanent avec les restaurants, cavistes, etc… Nos clients doivent être chouchoutés, visités et motivés par nos produits qui se doivent d’être commerciaux. C’est pas nouveau, mais je crois  que la crise accentue les décalages entre ceux qui bossent et les autres.

Ce matin aussi, un tour des vignes à Lalande de Fronsac, la visite d’un représentant de l’INAO pour régler nos problèmes de vignes achetées qui étaient mal entretenues auparavant : il a pu voir notre efficacité….En 4 mois, ce vignoble a repris  en partie son état normal, c’est à dire entretenu et compris.

Je dis ça car ce n’est pas si courant, et ce n’est pas là le moindre des paradoxes de ce métier

Partager cet article

Repost 0
Published by Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires