Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 12:58

Jeudi 17  septembre, émission en direct à 21 h 15, ça s’est bien passée, mieux que je ne l’aurai espéré.

Son titre : « Les échos de l’éco »,  présentée par Capucine Graby, avec le journaliste des Echos David Barroux, rédacteur en chef industrie-High tech-médias et surtout, heureusement, intéressé par les gens et le vin.
 J’aime toujours autant l’empathie des journalistes qui semblent tous (ou presque) me trouver génial, intéressant.

C’est bon pour mon égo, et je n’y peux rien, j’aime que l’on m’aime !

J’ai eu droit à plus de questions et plus de temps que je ne l’aurai cru, c’était rapide, juste un rien « innocent » dans les questions concernant Robert Parker, et en tout cas je n’ai pas vu passer le temps, que j’ai encore une fois trouvé trop court.

J’étais  donc invité par Capucine Graby grâce à l’intervention d’une jeune « stagiaire » Alice Darfeuille, dont le papa n’est autre que le patron du groupe Mitsiu avec qui je m’ entends plutôt très bien et chez qui, de surcroit, mon entreprise stocke les vins de mon négoce, mon entrepôt de Saiant magne étant trop petit.

En sortant du plateau, j’ai été interpelé par Sylvain, qui doit être un de ceux que l’on en voit jamais à iTélé (technicien ?) et qui, grand amateur de vin, regrette le temps où il avait les moyens d’acheter du Valandraud et me dit aimer Bettane mais pas Parker ( ?), et, et…

J’aurai pu passer la soirée avec eux si je n’avais pas eu à prendre tôt le matin le TGV pour Libourne.


Rendez vous avec tous au Grand Tasting organisé par Bettane et Desseauve au Carousel du Louvre les 4  et 5  décembre à Paris !

 

Prochains voyages : Hong Kong – Canton cette semaine

Du 16 au 20 octobre : Kiev, Ukraine

Du 21 au 31 octobre : Japon – Hong Kong

Il faut bien aider Air France et KLM… si avec ça je n’ai pas droit à un surclassement

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Cyrille 21/09/2009 18:58

Bonjour Monsieur Thunevin. Je peux enfin, grâce à cette interview, ajouter un timbre et des mimiques aux lignes, souvent instructives et toujours plaisantes, de votre blog. J'ai compris avec cette interview les grincements de dents que suscite votre franc parlé très anglo-saxon... la même franchise j'imagine qu'un Parker débarquant il y'a plus de vingt ans dans le bordelais ! Non je ne mets pas mes habits du dimanche pour passer à la télé ; Oui je suis riche (Thune-vin, un nom prédestiné) ; Oui mes vins sont très chers, plus chers même qu'un Pétrus à leur grande époque ; Non la spéculation ne me gêne pas, j’en ai moi-même bien profité ; Bettane ou Parker, quelle différence ?; La crise ? Un cycle, je ne vais quand même pas me plaindre, j'ai les moyens d'attendre la reprise contrairement aux petits producteurs qui eux agonisent…
Belle attitude. Bravo, sans fausse modestie, avec le zest de cynisme sans lequel on ne serait jamais tout à fait honnête.
cdt

Jean Luc 21/09/2009 17:43

Merci l'ami