Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 09:34

C’est la série des mercis….

 

Merci à Pierre Lurton de nous avoir invités à l’inauguration de son chai de Marjosse (rouge et blanc) à Tizac de Curton.

Que de beau monde ! il manquait de ruban à couper devant le chai, mais avec ce soleil, pour le coup, ça aurait fait des dégâts chez nos vieux collègues qu’il ne faut pas, sous prétexte de vouloir prendre leur place, laisser trop longtemps au soleil de ce mois de septembre 2009 qui va sans doute nous apporter que du bonheur.

Que du bonheur à écouter le professeur Denis Dubourdieu comparer les raisins (et donc les vins) de 2009 à ceux de 2006 ou 1996  à l’équilibre similaire aux Meursault, et ça, c’est une comparaison que j’aime bien entendre, moi qui, avec Murielle, aime tant les grands vins blancs de Bourgogne.
Et justement nous avons pu avoir la chance de goûter notre Blanc de Valandraud N°1 2006 chez un ami hier soir.
Le mot Meursault était évident et dans les nombreux vins rouges servis, il y avait un très bon Eglise Clinet 2004 et un Tenuta Di Trinoro 2001 tout simplement très bon (à l’aveugle).

Avec un aloyau de bœuf cuit au gril sur un fagot fait de bois de sarments de merlots (je rigole, je n’en sais rien  !) et hop, au lit pour attaquer dès  7h30 pour Murielle les sauvignons gris et les sauvignons blancs dans des vignes tenues au cordeau.

Merci à cet ami qui, malgré ma petite paranoïa, a pris le soin de m’écouter et de calmer mes angoisses. C’est toujours comme ça à l’époque des vendanges, et c’est pire d’année en année.
 Et pourtant, je ne m’occupe presque plus des vendanges, laissant toute la responsabilité de mes vignobles à Jean-Roger et Marie à Maury, et ici à Murielle et Christophe Lardière et aux responsables des propriétés où je suis consultant.

Drôle de consultant qui, du coup, met une pression pas possible à ceux qui se trouvent en charge de  prendre la responsabilité de toute une année. Et ça marche. Il n’y a qu’à voir la qualité de tous nos 2007  et 2008. J’avais déjà pris un peu de recul pour le 2006.

Le nouveau chai de Faugères doit se terminer : il y avait ce matin tellement de monde sur le chantier que j’ai cru un moment qu’ils avaient commencé les vendanges !


Le marché de nos vins semble repartir à Bordeaux et notre ami négociant japonais nous annonçait tout à l’heure une reprise de ses commandes chez nous dans les 3 prochains mois. Quelques commandes tombées ici ou là entre temps, redonnent un peu la pêche en attendant un prochain déplacement à Hong Kong et au Japon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires