Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 13:22

1er Terre de Vins, version grand public du magazine déniché dans le giron du journal Le Midi Libre par notre journal régional Sud Ouest (avec la plume de Christian Seguin).

Un magazine qui était déjà de grande qualité avec un objectif simple : le sud – Languedoc Roussillon.

Avec l’arrivée des 2  conseillers éditoriaux Michel Bettane et Thierry Desseauve, l’objectif est clair !

Le premier numéro aborde, un peu trop rapidement – mais c’est sans doute voulu car c’est la cible des lecteurs pressés qui est visée – Pétrus, les Foires Aux Vins (avec un coup de cœur pour le Château Clément Pichon 2007), les vins du Sud avec un reportage sur la région de Fenouillèdes dans le Rousssillon ( Maury), etc…

Belle revue pour 5 euros. Pas assez de texte à mon goût mais de belles photos.

 

Aujourd’hui, réception de Tomoko Ebisawa, journaliste de la revue japonaise Vinothèque. Elle  vient juste avant les vendanges pour voir et commenter les progrès réalisés ici et là dans les techniques et tri de la vendange.

Après avoir initié le tri et l’éraflage à la main dès le 1er millésime de Valandraud en 1991, tout le monde viticole a considéré que l’état de propreté des raisins rouges était tout aussi important que l’était le tri des vendanges des raisins blancs botrytisés pour nos grands sauternes. Depuis, plein d’inventions sont arrivées dans nos chais, souvent issues de l’existant dans l’agro-alimentaire : il faut bien trier les pruneaux, les petits pois, le café, etc…

 

Après les tables de tri, les tables vibrantes, les doubles tables de tri, le tri à la main, nous avons 3  systèmes qui fonctionnent en concurrence : l’un qui envoie un souffle d’air ultra fort (Mistral ?), l’autre qui trie par l’optique  (Visio ?) et le dernier par densimétrie ( Tribaie) que j’ai acheté en ayant vu les progrès considérables d’un collègue ami, Guy Meslin du Château Laroze au formidable rapport qualité-prix pour ceux qui se plaignent toujours des vins trop chers !

Chez nous, en plus de toute cette attention réservée aux vendanges dans le chai, nous ajoutons – et ce n’est pas très courant – un tri par les vendangeurs où chaque grappe destinée à nos grand vins rouges (Valandraud, Virginie, Clos Badon) et aux blancs, est triée, nettoyée, avant d’être mise dans sa cagette. Ceci, bien sûr, après tout le travail de préparation des vignes où, dès la taille, le but est d’amener une quantité raisonnable de raisins à maturité.

La vidéo de nos vendanges est ici. Elle parle plus qu’un long discours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article

commentaires