Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

12 mai 2005 4 12 /05 /mai /2005 23:00

"ayant définitivement renoncé au Bordeaux en primeurs (à l'exception pas donnée d'ailleurs des vins de Mitjaville )et par conséquent à une déformation du beau métier de banquier, je viens de me déboucher un Chambolle Musigny Villages 2002 de G. Roumier acheté 33€. Un très joli vin tendre élégant et fin, plein de charme Marketing,merchandising,blog,primeurs et spéculations, prix de vente réservant le vin aux clients de La Vinia et de Berry Brothers : autant de raisons qui éloignent davantage les Bordeaux du marché domestique.
Messieurs les jets-setteurs bordelais,
aterrissez et faîtes des vins pour la France du milieu !!

de Yannick, à Paris XVIIIème"

 

A midi, j'ai bu un bon vin de Bourgogne. Mais ça ne m'a pas empêché d'ouvrir une bouteille de Bordeaux !

Pour en revenir à la France du milieu, je m'en occupe très sérieusement et même de la France d'en bas puisqu'on a fait référencer de nombreux vins pour les foires aux vins des grandes surfaces et que nos prix sont compris entre 3 et 30 €.

A titre d'exemple, voici ce que Bettane et Desseauve ont écrit sur un Bordeaux que je produis, le Présidial Thunevin, qui sera distribué en bouteille mais aussi en Bag in Box :
"Créé par Jean-Luc Thunevin à partir d'un vignoble qu'il exploite directement, ce "bordeaux de marque" est une vraie réussite : très rond, tanin souple mais fin, charme et fraîchur. Avec quelques autres ambassadeurs de cet acabit dans l'appellation bordeaux générique, on ne parlerait plus de crise à Bordeaux ! (14,5/20)"

Partager cet article

Repost0

commentaires

yannick à Paris 18Úme 13/05/2005 17:40

Bien répondu ! Je ne sais pas si l'argument Grande Distribution est le plus approprié mais il est vrai que la sauvegarde du vignoble passera forcément par la création de marque forte et qualitative. Genre Red Bicyclette..?
Ma remarque aigre-douce s'adressait
en réalité beaucoup plus largement au monde très lisse et ennuyeux des Grands Crus qui, je vous l'assure, connaissant bien le milieu des vins parisiens, n'est pas apprécié par beaucoup de cavistes et sommeliers de ma génération : vins chers, sur-cotés, techniques, aux encéphalogrammes plats..
En ce qui me concerne, l'allusion au duo prescripteurs consuméristes B et D
me laisse de marbre. Ils ont leur goût moi le mien.
Je vous remercie pour votre réponse et
je suis ravi de l'existence de ce blog où les débats s'annoncent fructueux.