Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 14:37

Jon (Jonathan) Wyand est anglais et photographe.

Envoyé par l’éditeur d’un livre écrit ou co-écrit par James Lawther, notre journaliste anglais vivant dans l’Entre Deux Mers depuis quelques années et qui écrit également dans Decanter.

Je n’ai pas trop compris quelle sera la différence apportée par ce livre, les nouvelles informations, mais je verrai bien à sa sortie en librairie, chez Mollat ou ici à Saint Emilion, s’il y a une dédicace.

Jon, en tout cas et j’en suis sûr, est un bon photographe, il a  l’œil qui pétille et il s’amusait en nous mettant en scène, Murielle et moi.

Il est rare que les journalistes ou les photographes ne soient pas sympa. L’une des caractéristiques fondamentales de ceux que j’ai rencontré était la curiosité et l’empathie.

C’est utile pour les 2 parties et cela rend la communication plus facile.

 

A propos de photographe et de journaliste, quand je me balade dans le vignoble bordelais, il est facile de voir où sont les vignes bien travaillées et qui probablement feront de bons raisins et les autres : les vignes désherbées chimiquement et celles labourées ou enherbées donnent  en plus des indications quant aux discours écolo de façade – tout au moins dans les appellations « nobles ».

Il est certains qu’à moins de 1000 euros le tonneau de Bordeaux, le viticulteur « de base » doit tout simplement chercher à ne pas faire faillite, en attendant des jours meilleurs.

 

Puisse la nouvelle règlementation pour ce vin de table français qui pourra être millésimé et qui pourra communiquer sur les cépages permettre une sortie de crise à ceux qui n’en peuvent plus des règlementations AOC.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires

pferrand 27/07/2009 15:50

1000 euros le tonneau de Bordeaux, c'est incroyablement cher !