Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 14:28

 

Combien de bouteilles de 2008 vendues durant la campagne primeurs de Bordeaux ?

Si j’en crois les courtiers (peut-on les croire ?) et les articles parus ici ou là, les infos confidentielles ou moins confidentielles des châteaux, la rive gauche et ses grandes marques aurait bien fonctionné (comme d’habitude), le sauternais et la rive droite beaucoup moins bien.

Est-on dans les chiffres de la campagne primeurs 2002, qui avait été très difficile (ce n’est pas un euphémisme) ou mieux dans ceux des 2007 ? Moins de vin mis en en marché à cause d’une production moindre et d’un désir de la part de la propriété de raréfier leur produit, et /ou seules les grandes marques auraient bien fonctionné.

Qu’est ce qu’une grande marque ? J’en connais au moins une qui n’a pas voulu, après réflexion, offrir son vin en primeur cette année. Est-ce qu’une grande marque n’a pas le droit de rater (à cause du prix, du timing) une mise en marché ? – c’est déjà arrivé et plus souvent qu’on l’imagine.

Est-ce grave  de ne pas vendre presque toute sa production en primeurs ? Pour moi, oui, si l’on s’est trompé sur le prix, sinon tôt ou tard, si le cru n’a pas trop déconné sur le prix, celui-ci trouvera des clients, peut-être différents, sans doute différents de ceux d’une campagne primeur, mais si le vin est bon pourquoi s’inquiéter ? (à part pour l’argent et les flux financiers)

En particulier, la grande distribution française n’aurait pas trop acheté en 2008 car chargée, trop chargée par ses achats 2007. Pour autant, n’aura-t-elle pas à cœur de proposer ces très très bons et très réussis vins de la rive droite  proposés lors de la campagne primeurs à des prix souvent corrects et qui seront au pire seulement revalorisés du taux de l’argent pour les moins « costauds » , et sans doute de 10 à 15% pour les meilleures marques.

Est-ce que le millésime 2009 sera plus facile à vendre ou à acheter ?

Est-ce que les millésimes 2008, voire 2007, ne deviendront pas séduisants  car disponibles et négociables ?

N’y a-t-il pas aujourd’hui, sans raconter de baratin,  des 2006/2007/2008 biens meilleurs que quelques 2003/2000 ?
 Tout ça grâce à la progression qualitative des crus, du travail accompli tous les ans dans la recherche d’excellence ;

Est-ce vrai que la crise financière se termine ? Ce sera sans doute de là que viendront les réponses. En attendant, les 2008  évoluent bien durant l’élevage en barrique et les suspicieux du 2008 seront bien surpris par la jolie évolution de beaucoup de ces vins.

Doit-on stocker en attendant des jours meilleurs pour la propriété ?

Les foires aux vins de septembre seront capitales pour le marché français.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires

didier marcelis 23/07/2009 12:33

Jean Luc,je reviens sur ta remarque  fort pertinente ,à savoir :"pourquoi s’inquiéter de la reussite d'une campagne primeur  ? (à part pour l’argent et les flux financiers) "le marché des primeurs est comme tu le sais , quand il fonctionne ,un formidable accelerateur des flux financiers ces memes flux, lorsque ils sont correctement collectés et réalloués par les propriétés,permettent de nouveaux investissements à la vigne et aux chaisCes memes investissements contribuent clairement à l' amélioration des vins produits et par consequent,  ultimement  des vins disponibles pour les amateurs  !Il faut  donc en finir avec le "primeur bashing" qui laisse entendre que les primeurs sont l'apanage de quelques domaines et negociants  "vilement speculateurs "Cette vision est reductrice et surtout fausse Il faut  voir en fait  dans le mecanisme de "reservation primeur "une manière efficace de permettre à Bordeaux et ses vins les plus ambitieux  de lever rapidement des capitaux et de continuer à rester competitifs au niveau mondial Si la vente en primeur s 'essoufle ,les flux financiers externes se tarissent et ultimement les investissements ralentissent ,la qualité stagne,alors meme que le monde qui nous entoure bouge vite (italie et Espagne pour ne parler que d 'eux) et que nos amis amateurs deviennent rapidement plus exigeants, ce qui est compréhensible face à la diversité et à la richesse de l'offre.