Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 13:21

 

David Schildknecht a fait un travail considérable, passant son temps à voir les propriétaires et à goûter les vins du Languedoc et du Roussillon.

Les titres : The best of values in the worst of times pour le Languedoc et Pushing the envelope along  France’s frontier pour le Roussillon,  avec 659 vins notés et commentés

David Schildknecht a donné ses commentaires et ses notations et il y aura sans aucun doute plein de commentaires sur son travail par les propriétaires, les vinificateurs et bien entendu ses collègues critiques et surtout les amateurs de  ces vins. Il sera difficile en tout cas de dire à David qu’il représente le goût « supposé » de Parker pour les vins riches, concentrés et boisés, alors que David aura, à mon humble avis, privilégié la mouvance « anti-Parker » des vins bio, sur la fraicheur, voire même pour certains la sous-maturité. Heureusement et c’est ça qui est bien avec David même si cela peut paraitre difficile à comprendre pour les esprits cartésiens, David a aussi bien noté les vins de l’école « moderne classique » que les nôtres, ceux de Claude Gros, de Chapoutier ou d’autres encore.

 

Donc, merci pour ces commentaires qui, je pense, seront suivi de bien d’autres et qui, au final, feront de cette région et surtout du Roussillon une grande région viticole avec la crédibilité mondiale qu’apporte le Wine Advocate de Robert Parker.

Les prix, à part peut être une poignée de vins, sont compris entre 6 et 30 euros pour le consommateur en Europe, et 15 à 50 dollars aux USA.

 

Egalement notés, pour l’Espagne : Pingus 2006  99 points et Flor de Pingus 2006 94 points

 

Dans ce même numéro du Wine Advocate, Parker lui-même renote les 1982 et 1990 des grands Bordeaux qui avaient été bien notés par lui à l’époque (120 vins)

1982 : début, tout début de Parker (et Rolland)

1990 pour moi, les débuts de la « modernité » bordelaise.

Château La Dominique 1982  93 points

Château La Dominique 1990  92  points

 

Je suis heureux de voir confirmer les bonnes notes pour le Château La Dominique (je n’y étais pour rien mais Michel Rolland était déjà le consultant de cette propriété).

Les vins notés et goûtés ont été conservés dans de très bonne conditions de stockage, c’est impératif pour des vins que l’on veut consommer après 20 ou 30 ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires