Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

5 juillet 2006 3 05 /07 /juillet /2006 16:45

Nos vignes sont belles, le climat chaud et sec nous rend heureux pour le moment, l’orage de pluie d’hier soir a fait du bien.

Quel pronostic pour le nouveau millésime ? L’idéal serait grande année avec bon volume et prix sage pour nous réconcilier avec nos clients traditionnels. Je ne parle pas de Valandraud qui n’a pas encore de clients traditionnels, mais des vins connus, classés ou non, vendus par la place de Bordeaux.

Pour info, je suis quand même surpris que tous ceux qui râlent après les prix des grands vins 2005 ne sachent pas qu’en grande année, il faut acheter des « petits vins ». J’ai encore sur mon tarif une flopée de vins reconnus à prix négoce inférieur à 13 euro, ce qui amène un prix consommateur en Europe à moins de  20 euro TTC. Pourquoi ai-je encore des  Clos Puy Arnaud, Rocher Bellevue Figeac, Veyry, Mauriane, Dauphine, Côte de Baleau, Beausoleil ? Pourquoi ? Tout simplement parce que ces vins bien que très bons ne sont tout simplement pas spéculatifs, et c’est bien là le paradoxe !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Guillaume B 13/07/2006 16:37

Lien très instructeur.
Je pense que les amoureux du vin apprécieront les calculs d'épicerie fine.
Ce soir je vais carafer non plus un 92/100 mais un 22% discount, encore plus parlant...
Moi qui croyais les mathématiques une science exacte, je me retrouve avec Rauzan Gassies en "bonne affaire achat futé mega cool".
Je dois me rendre à l'évidence, je suis nul en maths, ET en vin.

Winemega-Alain 07/07/2006 08:55

Effectivement M. Thunevin et Vince, voici des remarques pleines de bon sens.. Mon caviste me faisait la même remarque pas plus tard que la semaine dernière: les "Grands" partent bien, mais ce sont de nouveaux clients qui achètent.. peut-être dans un but spéculatif?
Les super seconds ou assimilés stagnent un peu. Après une petite excitation initiale pendant quelques jours, les vente ont tendance à ralentir à l'approche des vacances estivales et il reste du stock.
Les "petits" crus ne connaissent pas de différence notable par rapport aux années précédentes et se vendent tout à fait normalement..
En tout cas comme chaque année depuis 1999, pour les amateurs de "petits" crus de qualité à prix doux, j'ai mis en ligne sur mon site la liste par appellation des meilleurs rapports Qualité/Prix 2005. Vous verrez, il y a quelques belles opportunités à saisir! http://www.winemega.com/fr/2005_top_rapport_qualite_prix_bordeaux.htm
Donc sus à la sinistrose des prix (côté consommateur) et achetons futé!
Cordialement,
Alain
 
 
 

Vince 06/07/2006 11:15

Je suis tout à fait d’accord avec ce vous dite à une nuance près : tous les amateurs « rêvent » d’acquérir un grand vin dans une grande année, ne serait-ce qu’une bouteille, et au regard des prix des primeurs 2005 cela tient vraiment du rêve le plus fou.
Par ailleurs, je crains que les « grands bordeaux » ne se coupent définitivement de leur clientèle d’amateurs fidèles pour une clientèle beaucoup plus « jet set » et « show biz » qui est aussi beaucoup plus « volatile » et sensible aux effets de modes. Si dans un futur proche ils devaient être amené à reconquérir leur clientèle traditionnelle (imaginons un scénario du type 2 années consécutives du niveau de 1991-1992, un Robert Parker « massacrant » tous les Bordeaux avec des notes plafonnant pour les meilleurs à 85-88, et, concomitamment, des millésimes exceptionnels pour les vins du « nouveau monde »), je leur souhaite bonne chance car ces amateurs, entre temps, ne manqueront pas de trouver ailleurs (à l’étranger mais aussi en France) d’excellents vins à des prix beaucoup plus raisonnables et accessibles.
Cette désagréable impression d’être pris pour des « abrutis » près à payer n’importe qu’elle étiquette à n’importe qu’elle prix, mais uniquement à condition que cette étiquette soit reconnue come une « marque » tendance et à la mode, est fort désagréable. J’aimerai tout simplement pouvoir continuer à déguster avec des amis certaines « grandes étiquettes » que j’apprécie (je pense notamment à Pontet Canet, Montrose, Prieuré Lichine et Cantenac Brown). Les réponses du type « encore un simple buveur d’étiquette, bien fait pour lui s’il se ruine et s’il n’y connaît rien : il ya plein de très bons vins ailleurs et moins cher » me paraissent extrêmement réductrices…

 

Pour info, mes achats primeurs de cette année (5 vins de 2005 et 1 de 2004) dont :
-         Lanessan 2005 (10,00€ HT)
-         Charmail 2005 (12,00€ HT)
-         La Garde 2005 (13,80€ HT)
-        
La Tour Figeac
2004 (16,00€ HT)
-         Grand Corbin Despagne 2005 (17,50€ HT)
-         Cantenac Brown 2005 (25,40€ HT / ma « folie » de l’année)

 

Encore merci de nous faire partager votre point de vue de professionnel. Je prends un grand plaisir à consulter régulièrement votre blog et celui d’Hervé Bizeul. Je trouve seulement dommage qu’il n’y ait que les professionnels qui sortent du moule (les « rebelles ») qui animent des blogs. J’aimerais bien connaître le point de vue des « classiques ». L’éternelle confrontation des « classiques » et des « modernes » …