Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 14:35

Réaction d’Antoine à mon article précédent :

Jean-Luc,

Tout d'abord puisque je réagis pour la première fois sur votre blog, bravo pour votre courage dans vos prises de positions - bien que je n'adhère pas toujours à celles-ci, j'apprécie votre franchise et la transparence de vos propos. Sur les conditions de la campagne qui commence, diriez vous si les prix proposés à nos clients pour un Grand Cru Classé varient de manière conséquente d'un négociant à un (pseudo) autre négociant, alors les "conditions irréfutables" ne sont pas trouvées pour "trouver l'adhésion des acheteurs" ???

 

Antoine, je ne suis pas si franc ni si transparent… et surtout je n’ai pas la science infuse concernant tout ce qui se passe dans le microcosme du vin de Bordeaux, ni mondial.

En tout cas, on annonçait une campagne primeur rapide, ça commence mal !


La mise en marché d’Angélus 2008 qui est, pour moi, l’un des 15 meilleurs vins de Bordeaux, n’a pas déclenché les vocations. Est-ce que tout le petit monde du négoce mondial du vin est encore sous le coup de la surprise de la qualité de pas mal de ces 2008 à Bordeaux  ?  
Est-ce  les stocks  des 2006/2007, le manque d’argent, le brouillard encore présent tant que les 1ers crus ne sont pas encore sortis et donner leur « la » pour la fixation des prix – acceptés ou pas par nos clients ?!

Est-ce la manière de proposer les prix à Bordeaux ? qui est la même pour l'acheteur d’une caisse que pour celui de 100.

Est-ce les prix conseillés pour tel ou tel créneau de distribution ?

Bien des questions et peu de réponses, et comme toujours l’offre, la demande, et la confiance seront jugées après coup.

Pour le reste... voir Madame Irma. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article

commentaires