Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 15:52

Il n’y a pas que dans le cinéma qu’une nouvelle vague remplace l’ancienne !

A  Bordeaux, la relève dans les métiers du commerce du vin est déjà là. Chaque fois que je rencontre un de ces jeunes loups assoiffé de travail, de performance, de statut, je me trouve un peu trop « pépère », un peu trop établi. Encore une chance que ces jeunes m’aiment bien et acceptent de travailler avec mon négoce et mes propriétés. Il est vrai que je suis à l’écoute de ce qui se passe ici, le mouvement c’est la vie et si l’on n’y prend garde, si on se recroqueville sur soi, à Bordeaux on est foutu.

Juste quelques exemples : Vinexpo, tant décrié au début a conforté l’image de Bordeaux et plus personne ne crie au loup dans la bergerie ! Un autre, le privilège d’avoir Pingus (ce vin culte espagnol) à vendre via mon négoce  me permet de vendre des Bordeaux et pas des moindres à ces clients qui réclament ce Pingus et ce Flor de Pingus.

Encore un autre, pourquoi laisser à Londres ou à Genève le soin de vendre des grands Chateauneuf du Pape ou des Bourgognes sur la marché libre ? N’a-ton pas le professionnalisme  nécessaire pour le faire à Bordeaux ?

Vous l’avez compris, j’ai mangé hier à la maison avec 2 jeunes représentants du renouveau du négoce et du courtage bordelais. Je ne donnerais pas de noms, uniquement le menu et les vins bus !

Jambon Pata Negra, coquilles Saint Jacques, Roti de bœuf et purée aux truffes à la façon Hervé Bizeul et œufs au lait.

Pour les vins, le 1er bouchonné de chez bouchonné – marque du bouchon C.R.L. – et il s’agissait d’une bouteille de Cheval Blanc 1999 (zut !), le 2ème  entre bon et pas assez bon : une bouteille de Beauséjour Duffau 2005 pour vérifier si celle bue à Maury était normale.

Le vin, bien que bon, ne l’est pas assez par rapport au potentiel de cette propriété qui a su faire cet admirable  1990 !

Corton Charlemagne 2001  de Coche Dury un peu trop neutre a mon goût, mais là je ne suis pas sûr des bonnes conditions de stockage de ce vin.

Un Valandraud blanc  N° 1 2006 pas au mieux, bon alors quand va-t-on se régaler ? Un Bad Boy 2006 juste mis en bouteille il y a 5 jours bon mais à revoir dans 2 à 3 mois après cette mise. Enfin, Valandraud 1998, le vin que je préfère chez nous actuellement, vraiment un grand vin, et pour finir un Yquem 2005 remarquable de netteté, plaisir et légèreté, ce qui n’est pas trop courant à Sauternes.

Partager cet article

Repost0

commentaires

David Loftus 18/12/2008 10:55

Bonjour,Félicitations pour votre blog. J'ai rédigé un billet à ce propos dans notre rubrique "blogs viticoles", en espérant vous compter bientôt parmi nos visiteurs!David Loftuse-viti.com