Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

28 avril 2006 5 28 /04 /avril /2006 14:56

En 1984, quand je suis arrivé à Saint Emilion et que j’ai acheté 150 000 F l’immeuble en face de la Cadène, rue du Tertre de la Tente, je n’aurai pas imaginé qu’à cet emplacement où j’avais installé un bric-à-brac la première année, je pourrai créer en 1985 un restaurant qui a été le premier à Saint Emilion à proposer le vin au verre comme dans presque tous les restaurants branchés aujourd’hui. En fait, j’avais compris que le client –touriste n’avait pas  les moyens ou l’envie d’acheter une bouteille 75 cl pour son repas. Le succès fut immédiat, grâce à la proximité du restaurant La Cadène qui était là bien avant moi et comme il était  répertorié au Michelin et faisait le plein tous les jours, il m’envoyait ses clients « en trop », car ses propriétaires Marion et Marfi nous avait pris en amitié. Et en plus des touristes, j’avais à l’époque la clientèle de toute une équipe de Libournais, composée de professions libérales, copains et amis qui faisaient que le restaurant Le Tertre était devenu le 1er bar à vin – restaurant du village.

 Mes 2 premiers clients étaient Pascal Fauvel et Philippe Méneret, bien connus ici. Comme le temps passe vite …

J’ai revendu le restaurant en 1987, d’autres activités étant venues m’occuper :  boutique de vins, etc… mais chaque fois que je passe dans ce Tertre, je me prends un petit coup de nostalgie…

(Dans la France de  1987, en principe on n’avait pas le droit de vendre un verre de vin dans un bar sans avoir une licence III ou IV, c’est pourquoi la plupart  installaient un restaurant - qui lui a le droit de servir du vin avec la nourriture pour le coût d’une licence moindre. La licence de restaurant était facile à obtenir à l’époque , par exemple pour un 2ème restaurant (Le Clocher), j’ai pu avoir une licenceIII dès l’année 1986, car la gendarmerie faisait  en ce temps là des contrôles réguliers – sur dénonciation d’un de mes voisins – et ne pas vendre de vin quand on a un bar, c’était plutôt navrant.)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jesús López 02/05/2006 17:49

En español. El fin de semana del 1 de mayo he conocido L`Essential. Todos muy amables y los vinos de usted señor Thunevin, elegantes y excelentes. Mis felicitaciones .