Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 15:29

Reprise calme pour ce qui est du boulot, mais très sérieuse pour ce qui est des repas….

1 fois par an, au château La Couspaude, est organisé par l’un des membres de ce club très privé, un repas dont le but est juste de partager et ce n’est pas pour dire, mais le repas avec foie gras, grives et bécasses cuites au feu de cheminée, des truffes sur des tartines de pain, dans des coquetiers avec des œufs, dans la purée, dans la salade et le brie… les huitres, le dessert… Tout ça prétexte à boire de bons vins lors d’un repas dans le style de ceux qui se pratiquaient au XIXème siècle.

Presque tous les vins ont été servis en magnum :

 Deutz et Ruinart dans leur belles cuvées,

La Couspaude 2001 : un bonheur avec les truffes,

Grand Pontet 1986 étonnant de jeunesse,

Canon La Gaffelière 1988 une des réussites rive droite dans ce millésime oublié

Ausone 1989, grand vin a l’équilibre classique et gourmand

Montrose 1986 bu sans doute trop tôt

La Landonne 2003 : le nouveau style de ces grands vins de Guigual, qui a formé mon goût pour les vins du Sud

Le magnifique et grand vin de cette journée consacrée à Bacchus- et cela ne surprendra personne : Mouton  Rothschild  2003, une vraie réussite de ce faux grand millésime, tant il compte de réussites et de vins « secs ».

Armagnac, Calvados, eau de vie de prune …Nous sommes restés à table de 13 à 18 h.

L’amitié, les échanges étaient à la hauteur du repas qui est passé trop vite, surtout qu’à l’heure de se quitter, les auteurs d’histoires drôles auraient mérité une standing ovation !

Le soir, rebelotte à la maison : en effet Philippe et sa familles  étaient à la maison pour partager une bonne viande de bœuf cuite sur le gril dans la cheminée et accompagnée des derniers cèpes de Bordeaux frais trouvées dans les bois de la région. C’est la première fois de notre vie que nous en mangeons aussi tard dans la saison . Croix de Labrie 2001 et Gracia 1998 étaient les dignes vins pour accompagner ce bon repas pour le plus grand plaisir de Murielle qui adore les cèpes.

 

Samedi à midi,  encore un repas à la maison pour quelques invités d’Israël, amateurs de vin et amis et fils des propriétaires de Margalit : Valandraud kosher 2002 et non kosher à l’aveugle, et également Nigl 2005 Riesling, délicieux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires