Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 10:12

Dans la même journée d'hier, visite le matin d’un photographe, doué,  pour illustrer un article à paraître dans la revue du Syndicat de Saint Emilion sur le thème de l’assemblage, ensuite 2 banquiers de la BNP, partenaires sûrs même en ces temps troublés, et nous avons bu Bel Air Ouÿ 2003 et La Dominique 2003 avec mes beaux parents.

Juste avant le repas, mon ami Jean Pierre L. m’a téléphoné pour me demander une visite du château La Dominique pour lui et ses amis. Et comme il n’est pas du genre à demander mais plutôt à donner, c’était un plaisir de lui donner satisfaction, et même de lui faire aussi visiter Valandraud.

Le soir, à la débauche, je croise devant mon bureau Alain Paillard et une amie. C’est  l’ami de jeunesse avec qui je travaillais dans ce  célèbre night-club Le Takouk, au Pizou (Dordogne) dont j’étais le DJ et lui le barman. Quelle époque !  Quelle jeunesse merveilleuse ! En tout cas, quels beaux souvenirs.

C’est Alain qui a fait que je me suis installé à Saint Emilion : il s’y était installé 2 ans auparavant et était propriétaire d’une épicerie qui marchait bien, alors que je cherchais quoi faire ma vie. Les premières années je disais, selon l’état de ma fortune et de mes soucis, que c’était « grâce » ou « à cause » de lui que j’étais venu à Saint Emilion.

Notre rendez-vous de l’époque, c’était au café Julien ou Chez Goulée où un petit plat ou un bon verre  était toujours offert à notre gourmandise par Francis ou Annie…

J’en ai donc profité pour les inviter à la maison, notre dernier repas pris ensemble remontait à l’anniversaire d’Edmond Broux à Montignac, et  après avoir bu du Virginie 2005, Valandraud 1997 et Bel Air Ouÿ 2003, nous sommes tous descendus au chai pour déguster quelques lots de millésime 2008 avec tous nos oenologues, stagiaires, responsables….

C’est avec le sourire que ces 2008  se goûtent pour savoir si l’on doit chauffer, refroidir, écouler … prendre toutes les décisions qui doivent se prendre en ce moment pour élaborer les meilleurs vins possibles.

 Je suis sûr que cela n’intéresse personne actuellement, mais nos 2008 vont être bons à très bons. Et ce n’est pas du baratin !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires