Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 11:27

Hier soir, repas organisé à a maison par Murielle pour une journaliste coréenne accompagnée de son photographe (coréen) et d’une interprète qui fait des études artistiques à Bordeaux. Etaient présentes Patricia qui représentait Château Franc Mayne, Nelly pour Château la Clotte, Florence pour Château Fleur Cardinale, et moi pour ouvrir les bouteilles.


Blanc de Valandraud N° 1 millésime 2007 : une vraie bombe de fruits

Soupe de légumes façon vendanges (citrouille, etc..)

Fleur Cardinale  2003, pas carafé et servi dans de beaux grands verres Riedel : riche, puissant, mûr, réussite totale dans ce millésime paradoxal. Un vin fait pour le long terme.

Rôti de bœuf, haricots verts et gratin dauphinois

Château La Clotte 2001, tout en douceur, en finesse, très féminin et qui était diablement bon (j’ai hâte de goûter le 2008 qui sera sans doute l’une des réussite du millésime)

Brie aux truffes

Château Valandraud 1998 : c’est quand même l’un des plus grands millésimes de la rive droite, et le vin était particulièrement complexe, épicé. Une grande bouteille. Mais c’est moi qui le dit.

Gâteau aux poires, c’est de saison, avec quelques alcools dont un japonais et une fine Bordeaux.

 

Voilà, un repas bien sympa, sans chichi où les jolies coréennes ont fait honneur à la cuisine de Murielle et aux vins de ces femmes très impliquées dans leurs propriétés, pas seulement pour faire joli.

Est ce que les vins où les femmes interviennent sont différents ?

Je ne sais pas, tant le goût de Murielle pour les vins puissants est si différent de celui de Florence, Nelly ou d’autres. C’est comme chez les garçons, le terroir, le millésime, les goûts font des vins différents et c’est tant mieux.

Comme je l’ai dit à table, la chance de Bordeaux c’est d’offrir des vins de qualité et si différents qu’ils trouvent tous un public et qu’au lieu de s’opposer, cela permettait de se compléter.

Je me dois de préciser ici que Florence, prise par sont travail, avait oublié de rendez vous et avait déjà mangé. Elle a pourtant été capable de faire honneur à ce 2ème repas !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires