Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 14:31

Hier c’était journée de black-out pour signifier l’attachement que j’ai pour la liberté de communiquer, au moins sur et par internet.


Mercredi matin à l’Esentiel, était organisée une belle dégustation  à l’aveugle pour nos amis autrichiens, coutumiers de ce genre d’exercice de dégustation de grands vins en semi aveugle. En même temps, Jean Edouard Tribaudeau recevait la visite d’un de ses professeurs de l’école de Purpan qui a du me trouver pour le moins un peu excité… ce qui est  déjà vrai d’habitude et qui se confirme ces jours ci avec tous ces décalages horaires à éliminer.

Pour ce mercredi matin seulement, il y a également eu la visite d’un photographe d’Objectif Aquitaine, bien sympa, et surtout de Pascal Rabillet, venu me poser quelques questions, certaines habituelles, d’autres plus personnelles, et je suis toujours « attendri » par la capacité d’empathie de beaucoup de journalistes et surpris par ma capacité à être encore « vrai » dans mes réponses.

L’après midi, discussion pour la nouvelle « pub » de La Dominique avec pour la première fois l’intervention d’ un photographe professionnel, Pierre Grenet d’Astoria Studio à Bordeaux. Le but étant d’être mieux et en tout cas plus visible, encore et encore, dans les médias où l’image va sans doute dépasser le texte, tant il y a trop d’information partout : papier, net, radio…


Juste pour rire, une journaliste de France Culture voulait m’inviter à participer à une émission enregistrée en direct à Paris pour confronter 2  générations différentes sur un même sujet, et elle ne savait pas si j’étais le « jeune » ou le « vieux » nécessaire à son émission, tant mieux, j’ai trouvé ça rigolo.


J’ai oublié de dire qu’avec Pascal, nous avons bu une bouteille de 3 Marie 2005 : totalement séduisant, riche bien sûr, très riche ce qui est le moins que l’on puisse avoir pour un vin cher, mais de plus complexe, long, tannins et boisé totalement invisibles. Une bien grande bouteille qui fera fort dans les dégustations à l’aveugle, comparée à ses pairs bien plus chers – australiens, américains, espagnols, etc… Pascal nous a envoyé une photo d’après dégustation assez parlante, mais bon je garde ça pour nous, il me semble même que cette photo est floue !


Le lendemain midi, passage au Clos du Roy pour rejoindre Jenifer  et ses invités qui y mangeaient, pour prendre seulement le café avec eux. Le menu à 28 euros m’a paru bon et créatif et le vin avait une jolie étiquette… Bon, je vous parais passer mon temps à boire et manger, mais là encore pour ce café et ce verre de vin, il s’agissait de travail, même si rien n’empêche d’associer le travail et la plaisir.

Travail, plaisir encore le soir, où pour les 50 ans d’un ami, plus de 80 personnes étaient conviées à partager ce buffet. Anniversaire des plus chaleureux où même le livre de Pierre-Marie Doutrelant « Les bons vins et les autres » (édité au Seuil en 1976 et encore disponible sur e-bay et chez quelques bons libraires spécialisés en livres anciens) a été cité par un des convives qui m’a, du coup, un peu  estomaqué  par sa connaissance de ce livre qui est encore l’un des bons livres écrit sur le vin et Saint Emilion en particulier (il y est question du haut, du bas, de l’église, etc..)


En rentrant pas trop tard, j’aurai presque pu nous arrêter au restaurant routier La Puce au Bigaroux où notre gerbebaude  était organisée par Christophe pour tous les vendangeurs de ce millésime 2008  tardif.

Tardif puisqu’aujourd’hui l’équipe des permanents ramasse nos cabernets sauvignons du plateau de Bel Air, à côté de Fleur Cardinale qui eux n’ont pas encore fini.

Le jeu consiste à être le dernier… logiquement, avec nos carmenères qui tiennent et qui s’améliorent de jour en jour, nous devrions être les derniers. Mais, va savoir !



Partager cet article

Repost0

commentaires

Claire 31/10/2008 15:29

Toujours de belles journées où le plaisir se lie si facilement avec le travail. Je voulais vous remercier pour votre accueil, pour ces bons vins dégustés en compagnie de Catherine, que j'ai eu plaisir à revoir. Je suis très heureuse d'avoir fait votre connaissance et d'avoir pu apprécier les fruits de votre travail. Le Maury restera dans ma mémoire gustative un vrai délice !!! Au plaisir de vous revoir !!!!Claire

Ludovic 31/10/2008 15:03

Une courte vidéo sur les vendanges de Fleur Cardinale est disponible sur www.youtube.com (taper Fleur Cardinale vendanges 2008 dans l'outil de recherche).La vidéo a été tournée le samedi 25 octobre 2008.