Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 10:16

Nous sommes reçu par Didier Simonin dans ce petit paradis de l’état de Virginie : Charlottesville, très belle  petite ville de 40.000 habitants ;  avec ses forêts et paysages vallonnés, sa nature très ‘Anglaise’ et pourtant très dynamique.

L’université et l'intelligentsia font que la culture du vin et l’art de vivre sont très présents ici.

Les boutiques de vins sont de rentables cavernes d’Ali Baba.

Tous les vins de mes amis sont là, exposés à la vente et certains de mes vins sont en plus de ceux vendus en exclusivité par Didier déjà présents : Cambon la Pelouse, Rollan de By, La Vieille Cure, Les Grands Maréchaux, Lalande Borie, Ducru Beaucaillou, Fleur de Boüard et aussi  Chapelle Ségur, la cuvée Viva, Tour de Guiet, Peyfol, Fombrauge avec Fleur Cardinale, Clément Pichon, Sabines, Bad Boy et même Flor de Pingus et Tenuta de Trinoro !

Beaucoup, beaucoup de choix et je ne parle pas du choix de bières différentes.

 

Chez Tastings, le patron, avec sa gueule d’artiste et son humour, nous a régalé avec son gâteau de crabe, et après nous sommes partis en voiture pour Richmond participer chez Emerson à une dégustation de nos vins. Très très fréquenté, très bien préparée, dans cette belle et grande boutique Emerson, ou les clients et clientes présents ont pu goûter et acheter le Blanc de Valandraud N° 2 2006, Lalande Couturier 2005, Fonguillon l’Enclos 2005, Bad Boy 2005 (souvent dédicacé), le 3 de Valandraud 2003 et Clément Pichon 2001. L’implication du patron a fait de cette session l’une de mes plus belles dégustation faite aux USA depuis longtemps.

La présence de francophiles dont celle remarquée de Bob Talcott, très chic et pétillant patron de la brasserie Cancan où Fleur Mongiron 2005 est déjà servi au verre. Merci a la mondialisation et a Guy qui avait acheté ce vin que je vois avec plaisir dans ce coin de Virginie.

 

Le soir, repas à la maison de notre ami et couché tôt, après avoir beaucoup parlé et visité des commerces très personnalisés par leur patron, l’univers très impersonnel du Hilton Garden Inn rend très déprimant ces hôtels pourtant corrects.

 

Pour finir, juste une petite réflexion. Si tous nos distributeurs faisaient le même boulot pour Bad Boy que fait Didier, je serais obligé de multiplier par 100 la production !

Et côté "saine lecture" consultez donc Sud Ouest Libourne aujourd'hui...


 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

seb 21/10/2008 22:33

Referencement Gratuit

christophe chateau 21/10/2008 15:03

Et moi qui disait que les bordelais, propriétaires et négociants n'allaient pas assez sur les marchés. Vous etes un jloi contre exemple...Bravo à Murielle pour les vendanges et pour l'article.