Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 14:04

Austin, Texas, une des villes les plus riche des USA, en tout cas agréable, jeune, nature sauvage avec ses oiseaux par milliers qui chantent en pleine ville, opossums, écureuils et des hôtels les plus chics comme le Four Seasons, des restaurants branchés vins, un bar à vin-restaurant-cave au design épuré, réfléchi, avec un choix de plus de 100 vins servis au verre, des sommeliers attentifs et curieux, des patrons heureux de découvrir un, des nouveaux vins pour rajouter à leur carte déjà bien remplie, bref des moments  où le travail n’empêche pas le plaisir de boire de bons coups !

 

 Je suis loin des images d’Epinal que j’avais du Texas avec le feuilleton Dallas et J.R. et son univers impitoyable.

Bon, en tout cas j’ai toujours un problème avec le jet-lag. C’est vrai que je n’ai pas encore récupéré de celui de la Chine.

 

Je me dois  de revenir sur le côté très professionnel de nos prospects ou clients qui goûtent le vin sans à priori, très très capable de faire partie du Grand Jury Européen, de choisir un vin sans poser aucune question sur le classement du vin, ses notes chez Parker ou Wine Spectator, même si j’ai vu chez un français ayant eu Emile Peynaud comme professeur, un vieux Feret et les guides Hachettes 2007 et 2008 !

Leur seule question est : est-ce que je peux être livré de suite !? Quand revenez vous ? pouvez vous nous aider pour le concours du meilleur sommelier du Texas ? (oui bien sur, mais là encore où sont les Sopexa et autres organismes sensés faire de la promotion ?).

 

Bon, encore un avion à prendre pour aller à Houston. Vraiment  pas le temps de s’ennuyer, ni de trop regarder la télé. Quoique Sarkozy m’a semblé poser des bonnes questions à propos de cette crise (agence de notation, bilans, rémunérations, etc.).

 

 

Entre mon retour de Chine et mon départ pour les USA, je n’ai hélas pas trop eu le temps de répondre aux interventions postées sur mon blog.

Je vais néanmoins tenter de  répondre à quelques commentaires

A Charles Traonouëz (qui est en charge du Château Malromé) : en effet, il s’agit de la machine tribaie qu’il était à mon avis judicieux d’essayer cette année… en attendant la nouvelle merveille qui rendra celle-là obsolète. Il en est ainsi de toutes les « dernières » machines, la suivante est plus aboutie. Il n’était pas question de l’utiliser sur les blancs, notre façon artisanale de faire étant sans aucun doute la meilleure, mais uniquement sur les raisins rouges où cela marche bien, en effet.

Nous verrons bien les résultats lors des dégustations de ce vin par rapport à d’autres.

 

A Patrick Essa : toutes les grappes n’ont pas cette belle couleur dorée, beaucoup sont bien entendu plus « normales ». En tout cas c’est dommage que les  dates des vendanges soient à la même période… Je t’aurai bien pris comme consultant pour un essai grandeur nature…. En plus, ça ferait parler dans les chaumières ;-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Patrick Essa 17/10/2008 15:22

Je suis trop cher de toute façon!