Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 08:57
Journée passée chez quelques clients de notre distributeur, avec 10 échantillons et partout accueil sympa et des  commandes immédiates ou à confirmer.
 Les restaurants sont souvent dirigés par des nouveaux arrivants aux USA, 1ère génération d’Américains prêts à s’investir et à travailler, sans compter les heures et les difficultés.
 Par exemple, un couple de mexicains qui vient d’ouvrir un restaurant il y a toutjuste 4 mois : le patron, plein de courage, dort seulement 4 à 5 heures par nuit... sauf les jours de fermeture où là, il peut prendre 7 heures !
Par mois, il doivent payer un loyer de 7000 Dollars, électricité gaz 1500 dollars, 9 employés : ni lui, ni elle ne prennent de salaire. Cela me rappelle mes débuts à Saint Emilion où c’était le salaire  de Murielle qui nous permettait de payer le loyer HLM de la Plante à Libourne (HLM ça veut dire pas cher) et de payer la nourriture. Son salaire d’aide soignante lui a permis de nous faire survivre durant plus de 3 ans !

En 1984 ma voiture achetée d’occasion - de très vieille occasion - une Renault 10, m’avait coûté 150 Euros, soit moins cher que la montre que j’avais au poignet et que j'avais acheté  quand j’étais employé de banque.

Quand je regarde ce qui se passe avec les banques, la bourse, je me dis qu’aujourd’hui le monde marche sur la tête. Les états sont prisonniers des spéculateurs  et obligés de payer à la place de ceux-ci, pendant que de « petits mexicains » triment comme des esclaves pour payer ce qu’ils savent devoir.

Bizarre non ?

Côté règles démocratiques et morales, ne risque t’on pas de rendre incompréhensible les règles du jeu ? Est ce là l'espoir d’un monde nouveau ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires

Claire 16/10/2008 10:53

Et bien me voilà moi aussi, toute jeune créatrice d'entreprise, (puisque ma petite boutique en ligne existe depuis juillet 2008), dans cette situation où on trime pour payer les charges et pour faire vivre l'entreprise, avant de pouvoir sortir un salaire décent... Il n'y a aps qu'aux USA que ce n'est pas facile d'entreprendre..... Je vais prendre contact avec Catherine pour voir si une collaboration peut se faire entre nous !!!! Courage à tous jeunes créateurs d'entreprise et aux autres chefs d'entreprise !!!!