Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 14:27

Hier dégustation avec 4 sommeliers français qui travaillent en Angleterre et un prof de sommellerie français basé à Bordeaux. Rendez vous à 10 h à L’Eglise Clinet où Denis Durantou nous a fait goûter son Lalande de Pomerol : La Chenade ainsi que ses Pomerol La Petite Eglise et L’Eglise Clinet. Son 2005  sera sans doute l’un des stars de ce millésime : tout y est … fruit, longueur, concentration, fraîcheur, du grand art.

 A 11 h rendez vous à Cheval Blanc : dégustation de Petit Cheval et Cheval Blanc 2003. Pour Xavier Rousset, il existait 2 vins à Bordeaux : Cheval Blanc et Haut Brion. Cheval Blanc était tout à fait bon, dans le registre de l’élégance propre à cette grande propriété. Ce qu’il y a de bien, c’est qu’on dirait qu’il n’y  a rien de trop : la classe.

 

 

 

A midi, repas à la maison avec 3 vins de Denis Durantou dont Saintayme que j’ai très bien goûté. A table, Virginie de Valandraud  et Valandraud 2003, Calvet Thunevin « Hugo » 2003 qui se dégustait vraiment bien et pour finir, à la demande de Denis : Harlan 1996. Un repas agréable.

 

 

 

A 14 h 30, Alain Vauthier nous a fait déguster  ses 2005 Fonbel, Moulin Saint Georges et bien sûr Ausone qui est toujours l’un des favoris au titre de vin du millésime.

Ensuite, Valandraud, avec dégustation du 2004  et  du 2005 et pour finir, petite visite à L’Essentiel pour goûter Valandraud 2002.

 

 

 

Voilà une journée de travail plutôt bien remplie avec la chance de faire un métier où l’on peut goûter tant de belles bouteilles, « sans se prendre la tête ».

Et félicitations à René Renou qui conserve la présidence du comité national des vins et eaux de vie de l’INAO, dont il est le président depuis mars 2000. Même si je ne le connais pas bien, il me faut admettre que se dévouer pour les autres en cette période troublée, mérite des encouragements et j’ai suffisamment d’amis qui eux connaissent bien Mr Renou pour savoir qu’il veut vraiment faire bouger la profession.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires