Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 07:46

Mardi 26 août, le film Mondovino sur FR3 à 20h50.

Jeudi midi repas au Grand Barrail à l’invitation d’un fournisseur de barriques, prix de la carte correct et comme vin un très bon Château de Lussac 2001 à 32 euros sur table, une bonne affaire. A la table voisine quelques propriétaires et responsables de crus (reclassés 1996 !) et juste 2 touristes de plus. Alors que dans la ville de Saint-Emilion, tous les restaurants font le plein. L’emplacement, l’emplacement, il n’y a que ça de vrai.

Sur la passion des vins que j’ai eu le plaisir et le temps de parcourir sérieusement, un commentaire étonnant écrit en janvier 2006 sur Valandaud 99 « trop raide », mais c’est vrai qu’il s’agit de l’avis de l’un des plus grands dégustateurs de la planète (et oui si on vous le dit). Moi qui lui trouve bien des défauts à mon 99, j’aurais pas dit ça mais je ne suis pas un vigneron assez célèbre… A propos de vigneron célèbre, en attendant sa 2ème étoile, le domaine de Clos des Fées garde son étoile dans le guide des Meilleurs Vins de France 2009 mais lu aussi le commentaire sur la Petite Sibérie 2007 est tellement affligeant que celui fait sur notre 3 Marie paraît ainsi cohérent !

Que Dieu nous garde d’avoir un mauvais millésime pour élaborer dans ce beau Roussillon des vins de soif à 12 degrés, un peu végétaux et acides pour être plus digeste au goût de certains, de nos critiques. Tous les goûts sont dans la nature, chez nos critiques comme chez nos clients et c’est bien ainsi, ça donne l’occasion de polémiques et à tous ces vins de trouver leurs clients.       

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

toon 22/08/2008 18:52

Bjr, perso j'aime tous les vins ; du moment où je trouve un certain équlibre. Il faut sans doute un vin pour chacun et pour chaque moment.Par exemple la semaine dernière avec mes parents (non aficionados), nous avons bu un Côte du Rhône générique 2003 qui fut de circonstance accompagné de godiveaux. Le week-end de la même semaine, avec mon amie (amoureuse des grands liquoreux, une de plus) nous nous sommes delectés d'un D'Yquem 1988.Le vin est tel un diplomate quand il sait l'être ; c'est à dire se faire comprendre par son interlocuteur et sans doute le meilleur lorsque il devoile multiples facettes où chacun y trouve matière.Vineusement, toon