Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 13:53

Lundi matin, je passe à la librairie de Saint-Emilion pour acheter le dernier guide de la Revue du Vin de France et je repars sans le guide, avec un livre policier sous le bras !

Lundi après-midi le guide était livré à la librairie et j’y suis repassé et je me trouve avec un guide supplémentaire, le Gerbelle-Maurange des Vins à petits prix !!!

Isabelle, c’est sûr, sait y faire…

C’est pas tout, le bouquin les meilleurs vins de France 2009 de la Revue du Vin de France sera suffisamment polémique pour ne pas en rajouter sauf en ce qui me concerne de prés, les commentaires sur notre domaine Calvet-Thunevin / Thunevin-Calvet  sont tous affligeants, celui qui a fait la sélection des vins du Languedoc et du Roussillon n’aime pas du tout le style de nos vins (c’est son droit) et surtout écrit à propos des Trois Marie 2005 : « Allant crescendo dans la concentration les Trois Marie 2005 en devient une caricature. »

Concentration ???  Il avait dû manger du anti Parker avant !

Caricature ???  Par rapport à quoi, encore Parker sans doute ou peut-être Valandraud, vins de garage, sans doute le prix de l’essence ?

Je me consolerai de ces commentaires qui ne font pas dans la « Dentelle » en relisant ceux de Parker, Decanter, Jancis Robinson etc. et surtout le Gerbelle (si si) Maurange où en Côtes du Roussillon Villages, avec la note de 16,5 notre vin de négoce Calandray 2006 arrive 1er en plus celui qui a le prix le plus bas de toute la sélection.

Je dois sans doute être fait pour vendre des vins pas chers, et c’est vrai que Trois Marie 2005 avec les 3000 bouteilles, son 100% grenache issue de très vieilles vignes (entre 60 et 100 ans), au rendement naturel ridiculement bas et son aptitude à un très long vieillissement, n’est pas à mettre dans toutes les bouches, surtout que le prix lui aussi n’est pas donné (entre 110 et 150 euros la bouteille).

J’ai souvent dit que si un critique se trompe, il ne risque que de ne plus avoir de lecteurs, si un propriétaire ou un négociant se trompe, il peut faire faillite.

Bon, sinon bientôt Calvet-Thunevin Constance vendu par un nouveau distributeur sérieux en France, et qui livrera en plus ! 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Vincent 20/08/2008 21:53

Oui, mais bon, la formule est jolie, mais un critique qui n'a plus de lecteur, il vit comment ??;)