Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 23:43

Le millésime 2012 sera-t-il attrayant pour les journalistes, critiques et surtout le sera-t-il pour nos clients, importateurs, distributeurs, grande distribution, cavistes et autres réseaux ? Si je m’écoute, moi l’angoissé type, certes non – tant le marché a besoin d’un « petit millésime », et si je me réfère à la demande de James Molesworth du Wine Spectator qui bien qu’ardent défenseur des bons vins pas trop chers pour le marché des amateurs américains, n’a demandé chez nous que Valandraud, Virginie rouge et blanc, Clos Badon et Bad Boy ! Aucune de nos « petites » appellations de Bordeaux, comme le vin produit par ma fille. Alors que faire ? Que dire ?


Et bien, heureusement je suis un angoissé positif et, de plus, entrepreneur et je n’ai donc pas d’autres alternatives que de m’adapter si  je veux continuer à avancer, et je veux continuer à avancer dans ce merveilleux métier.


Donc, pour commencer, révision à la baisse des prix, c’est le passage  obligé  pour réussir la vente de nos vins 2012, tant pis s’il y a moins de marge, voire des pertes, les bilans passés et futurs sont lissés pour permettre ce genre de problème.

Ensuite les dégustations primeurs vont prouver, en tout cas pour la rive droite que je connais bien, que cette année nous avons réussi à faire des vins sexy, fruités, mûrs, agréables, et même s’ils  ne sont pas concentrés pour la course au tire de grand millésime, ils sont justement une alternative à ceux qui veulent simplement boire bon et pas trop cher, n’est ce pas là ce qui nous est demandé après nos merveilleux mais couteux 2009  et 2010 ?

Pour ce qui est de nous, en plus de la chance de présenter notre Valandraud en 1er Grand Cru Classé, nous avons plein, plein de visites à notre chai historique entre le 8 et le 11 avril, plus 2 tournages de film pour de grandes chaînes de télévision (française et chinoise) plus la sortie du livre de Gilles Berdin  « autour d’une bouteille » le 18  avril qui nous est consacré, au bar à vins du CIVB, plus, plus tous nos évènements : ProWein qui vient de s'achever, Vinexpo en Juin… Pas de doute, nos 2012 vont plaire et se vendre.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires