Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 13:24

Bordeaux 2007  : les commentaires sortent.
Un gros reportage publié par Izak Litwar sur le forum du  site  de Parker (déjà lu 1182 fois) avec une belle photo de Bad Boy.

Toujours sur ce même forum, notre ami Jay Hack  a écrit sur Valandraud kosher et c’est le moment : Passover étant une fête traditionnelle où la famille réunie partage de bons repas et de bons vins.

 

Déjà plus de 20 crus « sortis » en primeur. Je n’ai acheté que Reynon, Beaulieu et Marjosse et je pense n’avoir encore rien vendu.

Il est pourtant de mon intérêt d’acheter Reynon, Beaulieu, Marjosse , car si je ne les achète pas en primeur, il n’y aura rien pour moi à la mise ne bouteille. Voilà une des bonnes raisons d’acheter ces vins, en plus de leur qualité. Un équilibre offre/demande qui n’a rien à voir avec la spéculation mais avec la fluidité de la marque, essentiellement due au bon ratio prix-qualité.

 

Vendredi 18, grosse journée avec une réunion à Bordeaux avec Messieurs Clément Fayat et Jacques Bonvallé pour parler d’une belle affaire en cours en Chine. Même si bien sûr cela met du temps, la force conjuguée du Groupe Fayat aide les Vignobles à vendre du vin par le négoce bordelais qui, dans ce cas précis, aura eu la chance d’avoir une affaire toute entière amenée par le Groupe. Ce négoce ayant eu la chance d’être choisi car déjà fournisseur du client chinois final.

Difficile d’aller à bordeaux et de revenir à Saint Emilion sans se payer les ralentissements du pont d’Aquitaine, soit ½ heure de travail utile  et 3 h ½  de voiture.

Heureusement le téléphone portable avec accès au volant permet de pouvoir régler quelques problèmes, comme la mise en bouteille d’un vin prévue aujourd’hui et dont il a fallu repousser la mise en attente d’une visite ou d’une confirmation que le vin acheté  est bien de la qualité voulue pour nous, c’est à dire exempte de TCA. Le labo Rolland ayant décelé le problème à la dégustation, et ce dans une propriété où le courtier m’avait affirmé qu’il n’y avait pas de raisons de s’inquiéter. Je préfère ne pas faire affaire que de vendre un produit qui offre des risques « qualité », et même si seulement 3 % des clients peuvent s’en rendre compte.

 

Ensuite, j’ai eu le temps de  téléphoner à Jennifer pour la remercier, de téléphoner au bureau pour résoudre quelques problèmes et le soir je n’ai pas eu le courage d’aller à l’inauguration du nouveau bar à vin/bistrot tenu par Pascal Fauvel et dont le projet a fini par se concrétiser. Catherine Papon-Nouvel aura eu bien des difficultés dans ce petit village pour enfin mettre sur pied un lieu destiné à accompagner la notoriété de ses propriétés.

Samedi calme, visite d’un ami et de ses copains puis spectacle donné par l’école où sont inscrits Karl et Axelle, les enfants de Virginie.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Grands Crus 23/04/2008 04:10

Cher MonsieurMerci pour le partage de vos informations, impressions et commentaires presque au quotidien. Il est tres interessant de savoir que les relations vinicoles avec la Chine commencent a se developper. Ce pourrait etre un long debat mais avec un solide travail de la vigne, la Chine pourrait devenir un nouveau terroir de vins de qualite pour autant qu'il y ait un suivi competent et patient et une equipe en place qui soit prete a rester sur 10-15 ans au moins. Cote marche, vu de Hong Kong ou je suis, c'est en plein essor meme si fondamentalement les Chinois restent attaches aux alcools forts (au moins du niveau du cognac). Il y a toute une education a leur apporter dans l'appreciation du vin. Meme si les plus grands crus (disons le franchement, a part de tres rares exceptions, les nouveaux riches chinois ne connaissent qu'un nom, Lafite Rothschild, d'ou l'explosion des prix au cours des 12 derniers mois) commencent a figurer sur les tables de quelques uns de 300.000 millionnaires chinois, c'est a pleines gorgees qu'ils se boivent, sans meme essayer de marrier les mets aux aromes ni meme d'apprecier quelque subtilite que ce soit. Un marche tres prometteur pour ceux qui sauront se placer rapidement et se faire connaitre surtout. En fait, ce n'est pas Lafite qui a bien vendu son image, c'est la reputation d'un des millionnaires qui par amour du vin Lafite avait decide de faire construire la replique exacte du chateau en Chine et de le transformer en hotel boutique de luxe...Au plaisir...