Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 13:55

Si je comprends les précisions de Philippe, j’ai plus de mal avec le commentaire de Jaime Marfish.

Jaime Marfish (drôle d’adresse web ! petit rappel : j’accepte les pseudos sur mon blog – tant que cela reste correct), affirme qu’il est bien connu que la barrique Parker a largement été utilisée et qu’elle a encore un bel avenir, voilà !

Des noms, Jaime, des noms s’il vous plait !  Juste pour voir si vos affirmations tiennent la route …


Tel le monstre du Loch Ness, Parker est supposé avoir un goût très particulier , américain, et bien sûr inapte à comprendre la subtilité : pour les anti Parker, c’est chose acquise.

En effet, s’il est certain que Parker influence quelques producteurs, comme le Michelin influence quelques restaurants, Parker n’est responsable que de sons succès, et ceux qui, à la propriété, se laissent influencer par son goût pour faire du vin, ne le font que pour avoir du succès commercialement (moi y compris). La seule  certitude, c’est que j’ai eu le goût des vins « Parker » avant de faire du vin et de passer de l’autre côté, j’avais aussi le goût Luxey, le goût Bettane, le goût Burtschy, le goût Quarin, le goût Jancis Robinson, le goût Tanzer, le goût…., le goût…., le goût à peu près homogène de tous les critiques et amateurs, et excusez nous de ne pas avoir, moi comme pas mal de mes collègues vignerons, de goût pour le : pas net, pas mûr, végétal,  dilué, TCA.

De plus il  n’est pas anormal que de vouloir plaire aux clients. Parker n’étant qu’un accélérateur, facilitateur pour faire connaître des vins.

La barrique Parker serait en tous cas bienvenue chez moi, qui me flatte d’aimer les vins Parker, pour que celui-ci me donne  enfin à moi aussi de manière régulière mes 100 points désirés et mérités !

Je veux bien investir toute ma petite fortune dans ce tonnelier qui, comme à Lourdes, permettrai de faire des miracles au vin élevé dans ces barriques Parker et ferait  que le vin aurait les faveurs du gourou et des autres médias. Pourquoi la barrique plutôt que les barriques ? Le prix investi dans ces barriques serait largement remboursé, non ?

Vive les fantasmes ! Moi aussi j’ai du coucher pour arriver, il n’y a pas que les artistes qui y soient obligés ! Mais bon, il faut aussi avoir un peu de talent, sinon ça ne marche pas.

Ainsi va la vie, et puis surtout il faut bien penser que  chacun est libre d’avoir un avis différent dans nos démocraties. Si, si…

Il en va de la manière de gérer nos vies, comme celle de faire nos vins : on fait du mieux qu’on peut, et de toute façon, ça se termine toujours mal, alors autant vivre sa vie avec optimisme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires

Inlimine 31/03/2008 18:56

Plutôt que "pas mûr" pour caractériser le goût "anti-Parker", j'aurai trouvé plus juste de votre part de dire "moins mûr", car vous avouerez sans doute que nombre de vos collègues ont tendance à cueillir TROP mûr afin d'avoir tout de suite des vins à boire pour plaire aux dits critiques (donc Parker) ou obtenir une médaille à Paris.J'aime une grande palette de goûts de Bordeaux et je comprends bien votre démarche.Mais j'avoue ne PLUS imaginer garder plus de sept ans un Saint Emilion... Nous sommes condamné à les boire jeunes par manque d'acidité...

Patrick 31/03/2008 18:32

Tu as l'air en forme Jean-Luc, c'est bien.ceux qui parlent de barriques que nous serions susceptibles d'arranger, pensent-ils que nous croyons les acheteurs duppes. Un vin en bouteille qui ne serait pas celui présenté aurait des conséquences commerciales desastreuses.et comme tu le précises, si autant de grands dégustateurs ont reconnus la belle qualité de tes vins, ce n'est pas possible d'avoir triché.Voilà qui devrait le rassurer....Patrick