Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 10:55
undefined


GARAGISTE je suis

MOUTON NOIR ne daigne

BAD BOY je reste









La mise en bouteille de BAD BOY 2005  se prépare : probablement 6666 cartons de 6, soit 39996 bouteilles. 
95 % merlot, 5 % cabernet franc, vignes âgées de plus de 40 ans, grand terroir argilo-calcaire.

Je pensais créer cette cuvée quand le Vin de Pays de France verrait le jour et nous permettrait d’assembler des grenaches ou des carignans de Maury avec nos merlots de Pomerol, Saint Emilion ou Bordeaux. Hélas, les règlementations n’évoluent pas rapidement et le vin de table ne permet pas encore de millésimer un vin.

Si j’ai pu réaliser cette cuvée 2005, et comme pour les Oscars à Hollywood, je me dois de remercier mes parents sans qui rien n’aurait été possible, ma femme et ma fille qui acceptent mes lubies, mes banquiers qui financent comme toujours, en espérant que ça va marcher, mes clients passés et à venir qui me font ou me feront confiance, le négoce bordelais et les courtiers (qui pour le coup n’y sont pour rien !), et surtout, je remercie :

 

Robert Parker qui m’a donné l’idée d’appeler cette cuvée Bad Boy lors d’un commentaire sur Valandraud :

“A terrific effort from bad boy and leading garagiste, Jean-Luc Thunevin, and his sidekick, Murielle Andraud, the inky/blue/purple-tinged 2005 Valandraud exhibits superb aromas of graphite, black currants, blackberries, violets, white chocolate, sweet licorice, and espresso roast. Boasting great intensity, full-bodied power, beautiful purity, and layers of complexity, this stunning wine should be unusually long-lived. Anticipated maturity: 2010-2025+. »

 

Eric Soulat qui a donné le ton et l’esprit de l’étiquette.

 

Guillaume Quéron, avec l’aide de Jean Philippe Fort,  qui a réalisé le millésime 2005 de ce vin

 

Avec un  prix de vente aux particuliers de 15 euro (et de 25 à 30 dollars aux USA et en Asie), ce vin a pour ambition d’être autant apprécié (voire plus) par les consommateurs que des vins valant beaucoup plus cher.

Bien malheureux qui ne peut promettre… En tout cas, c’est mon premier vin « marketing » 

Def. :  Le marketing est l’effort d’adaptation des organisations à des marchés concurrentiels, pour influencer en leur faveur le comportement de leurs publics, par une offre dont la valeur perçue est durablement supérieure à celle des concurrents,  (Mercator, 8° édition, 2006)

 

En attendant la mi - avril, vous pouvez consulter les commentaires de :

Cuisine et Vin de France, Nouvel Obs hebdo, Vinorumcodex, Wine Tasting Tags Asimov, Bertrand Le Guern, Oenoline

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Vins de garage
commenter cet article

commentaires

Arnaud 03/04/2008 23:01

Bonsoir, nous l'attendons avec impatience ce Bad Boy ! J'ai pu participer aux dégustations primeurs 2007 mais malheureusement n'ai pu vous rendre visite à la Dominique, une prochaine fois sans doute...comment est valandraud 2007, avez-vous déjà les premiers retours ?

Jean Luc Thunevin 14/03/2008 10:20

Bad Boy 2005 : les commandes de ce vin pourront être, pour une fois, passées via internet, via  le blog, via courrier, pigeon voyageur, porteur spécial ..... Les coûts du transport pour ce vin seront sans doute à notre charge dès 12 bouteilles pour les livraisons en France, 36 bouteilles pour l'Europe, Cécile confirmera ça au coup par coup.Le prix de vente consommateur nous permet cette prise en charge, même si  nous n'avons pa l'habitude de livrer la clientèle privée, on va essayer d'être à la hauteur.Dans tous les cas, il vous est aussi  possible de nous transmettre l'adresse de votre caviste ou de votre GD, ou même de votre restaurant préféré, pour que nous puissions les contacter

COURREGELONGUE 13/03/2008 20:20

OK pour moi, en tant qu'ami, je suggère une réservation de 24 bouteilles, je te remercie de faire des efforts pour la satisfaction du plus grand nombre.AmtiésDominique

Erik Kaellgren 13/03/2008 17:01

bravo, bien écrit! ;)
Et ce "Bad Boy" (je veux dire le vin) on peut l'acheter ou? Soit sur Paris ou sur le net?

Erik

Patrick 13/03/2008 12:02

Ce qui est formidable avec toi Jean-Luc, c'est que tu ne te limites en rien pour ta passion. Merci de nous apporter en tant que consommateur, autant de sincérité avec tes vins, merci en tant que vigneron de nous prouver que nous devons toujours croire en nos idées.Bien à toiPatrick