Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 15:18

Jeudi midi, dégustation avec l’équipe technique de Ducru Beaucaillou  et Mr Bruno Borie des vins 2007, depuis Lalande Borie , au fruité éclatant et à la maturité incontestable, en passant par La Croix de Beaucaillou qui tend à être l’un des meilleurs seconds  vins de Bordeaux, et la réussite de ce 2007 paraîtra évidente  à tout le monde, et bien sûr le 2007 du  grand vin du château : Ducru Beaucaillou qui est au top de ce qu’on appelle les Super seconds : puissance et  finesse typique de Saint Julien, pureté des arômes. Les 3  vins sont le reflet d’un bon millésime, et  prouvent que l’équipe n’a pas du dormir au mois d’août 2007 !

C’est avec gourmandise qu’après, nous avons pu bien manger  (c’est connu et recherché de pouvoir être invité à cette table) et surtout bien boire… à commencer par un blanc délicieux, Clusel Roch Viognier 2005  en Condrieu (abricot, pêche) et ensuite une série de Ducru Beaucaillou dont j’ai adoré le 2003.

Quelle chance de faire ce métier de négociant où nos travaux pratiques sont de vérifier dans le verre si les produits que nous vendons sont bons !

 

Sur la toile aujourd’hui : un article sur les autodidactes sur le journaldunet.com et une interview sur le site de Jancis Robinson

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Willy Kiert 01/03/2008 00:08

Bravo pour votre parcours qui me conforte dans l'idée que tout est possible ; mais pardonnez-moi, avec un nom pareil : c'était écrit non?Cordialement.

Stéphane VILLETTE 29/02/2008 16:41

Bonjour Mr Thunevin, Je me rappelle de l'émissions Capital (sur M6) vous concernant. Elle m'avait semblée légèrement plus synthétique que cet article. Tout du moins pour ce qui est de votre parcours. Quelque part, on peut considérer que vous en êtes arrivé à faire des vins à faible rendement par ignorance des coûts ?!  Si vous aviez été conscient d'avoir à vendre Valandraud à ce prix, auriez-vous tenté le coup ? En tout cas, il est toujours bon de se rappeler à ses racines pour mesurer le parcours réalisé. @micalement. Stéphane.