Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 13:33

Vendredi 8, dégustation d’un bon vin de Graves 2007 amené par son propriétaire, personnage très étonnant. Peut-être n’ai je pas compris ce que me voulait ce propriétaire ?

Nouveau venu dans ce métier de viticulteur, plein d’énergie, bac +5 et pourtant il m’a semblé que toutes ces qualités ne collaient pas avec ce que j’aime chez un propriétaire. Peut-être étais-je trop exigeant ce jour là, mais il est vrai que chaque fois que l’on vient me voir pour me demander mon avis, cela me met mal à l’aise, car je me demande surtout ce que l’on attend réellement de moi, et ce jeune homme avait tant déjà tant d’avis sur ce métier, ses collègues (qui donnent leur vin à 2.50 euro), les coûts de revient qui n’auraient rien de bien crédible (comptablement), Alain Dominique étant à peine au 1/3 du coût de ce cru, c’est dire ? etc…

Dommage,  sans doute que si ce propriétaire devient célèbre et son vin recherché, je me dirai « Zut, tu t’es encore trompé ! »

 

Heureusement, à 11 h, un groupe de France Boisson, accompagné par un de mes collègues  bordelais (grand négociant de la place de Bordeaux) était plein d’enthousiasme pour visiter le Château La Dominique et goûter nos 2006, 2005  et 2001 qui se goûtent fort bien, et totalement adaptés au créneau de ce groupe qui vend plutôt bien au C.H.R. (Cafés-Hotels-Restaurants) les crus des Vignobles Fayat.

L’après midi, rendez-vous avec, peut-être, un commercial qui semble chercher un travail dans le monde du vin. Est ce que son expérience et ses objectifs peuvent être utiles à mon entreprise ? Nous avons encore tant à faire .

 

Samedi soir, près de 80 personnes, amis, amis d’amis, toutes générations confondues (de quelques jours à plus de 80 ans) étaient invitées à la salle des fêtes de Montignac, petit village  proche de Vauclair et de Montpon Ménesterol (24), pour fêter dans la joie et la bonne humeur les 50 ans d’Edmond, qui a pour profession l’informatique et la programmation en tant qu’indépendant, et qui a pour passion les vins.

L’occasion pour moi de revoir des copains de jeunesse, certains que je n’avais pas vu de puis plus de 35 ans, certains déjà retraités, d’autres encore en pleine activité.

Le frère d’un copain plutôt du côté des forces de l’ordre, alors que son frère était plutôt proche (comme moi) du désordre… Quelques anciennes vendangeuses  des premiers millésimes de Valandraud, avec qui il faudra faire un repas, souvenirs, souvenirs….

Alain était là aussi : c’est grâce à lui que je me suis installé à Saint Emilion . Présent aussi, le dentiste où j’allais à Libourne quand j’avais 14 ans et papa d’un de mes jeunes amis, aujourd’hui propriétaire à Saint Emilion d’un cru qui marche bien.

Et aussi, grâce à la générosité de notre hôte, Jean Paul, Martine, Pierre, Sylviane ont été conviés à partager ce moment et tous les vins qu’Edmond, qui possède l’une des plus belle cave privée de la région, avait décidé d’ouvrir.

Il n’est pas collectionneur, il aime partager, boire sans snobisme, des plus grands vins aux plus modestes,  la liste des vins ouverts pour cette occasion va nous être envoyée par Kiki. 
Vous verrez alors qu’il n’est pas besoin d’être riche pour être généreux et qu’à Montpon, on peut ouvrir en une soirée plus de bouteilles que dans le meilleur des restaurants parisiens ou  bordelais.

Merci Edmond, pour cette soirée un peu surréaliste.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires