Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 11:09

Article trouvé dans son intégralité sur le site  de « Berthomeau  Vin&Cie l’espace de liberté » daté du 31 janvier 2008, sans aucun commentaire personnel de Mr Jacques Berthomeau (célèbre en France pour un rapport rédigé en 2001 sur la filière française des vins, que je n’ai pas encore eu le temps de lire)

Moi en tout cas, cela me donne envie d’acheter le livre, s’il est traduit en Français, car j’apprécie Andrew Jefford et cela me permettra de vérifier si dans ce livre je m’appelle Thuvenin ou Thunevin, et si Valandraud est Valendraud.

 

Sinon, le commentaire de Laetitia laisse supposer :

qu’elle aime les vins blancs de Marcel Deiss, moi aussi, mais pas au point de boire une « poignée » (c’est combien ?) de bouteilles à 2 dans la même soirée…

qu’elle n’aime pas les discours convenus (moi non plus)

qu’elle estime ne pas pouvoir boire  à 2 une bouteille de Valendraud… Ce sera peut être plus facile avec Valandraud, mais est-ce raisonnable de se forcer surtout vu le prix ?

Acrimonieux ? : j’ai regardé sur le dictionnaire. Je ne comprend pas pourquoi .

Las Vegas : cette série américaine diffusée sur TF1 le dimanche après midi a pu  sans problème montrer des gens boire, parler de vin, d’une vente aux enchères où un lot de 24 bouteilles a obtenu 1 million de dollars.

Pourquoi en parler ? Parce qu’ici en France, avec la loi Evin, nous ne pouvons pas faire la même chose. Diffuser, oui (la preuve ici), tourner non ! On y voit clairement des bouteilles de Montrachet de la Romanée Conti 1978, vraies et même des fausses… Mais c’est vrai que nous sommes à Las Vegas !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jean Luc Thunevin 06/02/2008 10:44

J'y avais souvent droit à ce "errare humanum est, perseverare diabolicum", à l'école de Sonis tenue par les frères blancs de Betharam, à Sidi Bel Abbes en Algérie, où j'étais en 1958-1959

BERTHOMEAU 05/02/2008 21:19

Errare humanum est, perseverare diabolicum...Je ne sais pourquoi ma cervelle éruptive contre tout ce que mes yeux lisaient transmettait à mes doigts de dactylographe amateur ce patronyme qui n'est pas le vôtre. Désolé et merci pour l'invitation, à Maury j'ai des souvenirs que je vous conterai autour d'un verre. Je corrige mon titre.AmicalementJB

Berthomeau 05/02/2008 08:52

Cher JL Thuvenin,Merci pour votre chronique, la mienne se plaçait dans une séquence ouverte par les 3 questions à JPKauffmann et se terminera par un 3 questions à MIchel Rolland dès que celui-ci sera de retour des USA.En ce qui concerne mon rapport, il reste malheureusement d'actualité, si vous avez envie de le lire http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/014000635/index.shtml c'est facile à lire (-:Jefford vous appelle, en effet, dans la version française, Thunevin, sans doute pour la chute du nom. Pour Valandraud ma seule maîtrise dactylographique est en cause.A vous voir ou lire.Adhérez à l'ABV http://www.berthomeau.com/article-15760197.html pour l'art de vivre à la françaiseCordialementJacques Berthomeau 

Jean Luc Thunevin 06/02/2008 10:40

Frère Jacques, je vous confirme que je m'appelle THUNEVIN. Ce n'est pas ma faute, c'était déjà le nom de mon père.  Mais c'est vrai que ça coule mieux en disant Thuvenin. Thune et vin, je préfère : j'étais prédestiné, quoique mon père était dans le cochon (d'élevage, pour le saucisson). ThuVenin, c'est quand je dis des méchancetés sur des gens que je n'aime pas (il y en a peu).Dès que vous passerez près de Saint Emilion ou de Maury, je profiterais de l'occasion pour avoir le plaisir de vous inviter à manger et boire bien sûr, et même d'autres vins que le miens ! (je ne suis pas trop fidèle en termes de vin).Amicalement, Jean Luc Thunevin