Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 11:08

Samedi et dimanche derniers, pas mal de visites et par conséquent de repas et de dégustations.

Un groupe de viticulteurs de Napa et une belle dégustation à l’aveugle organisée par Jeffrey Davies avec quelques crus de Saint Emilion et de Napa dans un millésime d’exception à Bordeaux.

Les 2005  se sont très bien goûtés, et comme toujours quelques vins de Bordeaux ont été pris pour des vins américains et l’inverse aussi. Valandraud ne s’est pas trop mal goûté, en tout cas tout le groupe avait l’air joyeux, ce qui est bon signe.

De mon côté avec Murielle, plutôt que de manger au restaurant, nous avons déjeuné à la maison et une bien belle bouteille a réalisé l’accord parfait avec un bar de ligne très frais et cuit juste à point. Je veux reparler de ce Meursault Les Cras 2005 1er cru du Domaine Buisson Charles, mûr, extravagant, dans une maturité de fruit que j’aimerais pouvoir égaler avec notre cru. Tellement bon que la bouteille a presque été bue par nous 2 à midi . Sieste obligatoire.

Samedi soir et le lendemain, Béatrice Decout est venue exposer et vendre ses collections de livres, cartes postales etc… à Saint Emilion et a eu la surprise de se retrouver chez nous. Chloé, Léa, Fabienne et Fabrice étaient là et c’était bien d’avoir à la maison les enfants et petits-enfants d’un ami montponnais aujourd’hui disparu (Daniel Decout)

L’amitié a résisté à nos chemins différents et il n’est pas nécessaire de se voir souvent pour vivre bien simplement nos retrouvailles. Eux dans l’enseignement, nous dans le vin, mais réunis par nos souvenirs communs.

Le soir, Manu et Linda, et là encore l’occasion de connaître des jeunes gens passionnés. Restaurateurs comme nous l’avons été, plein d’énergie et d’ambition malgré les difficultés de leur métier, que nous avons aussi connu à notre arrivée à Saint Emilion. Une grande et rare bouteille de Grand Echezeaux 1992 de René Engel a fait que ce week end a encore été marqué par la Bourgogne, et notre Valandraud 1992 avait bien de la chance d’être bu en si belle compagnie.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gabriel 23/01/2008 11:40

Bonjour, juste une petite question par rapport à la crise qui secoue l'économie mondiale. Le dollar ne cesse de dégringoler face à l'euro, cela ne risque-t-il pas de pénaliser les exportations de nos vins aux USA ? Un avis ?