Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 14:41

Lire aujourd’hui le blog d’Hervé Bizeul ou celui de James Suckling (Wine Spectator) : cela peut intéresser les partisans (ou non) des dégustations à l’aveugle et qui donne tout son sens au défaut des dégustations en semi-aveugle du style par catégorie : les crus classés du Médoc, les 1ers crus, la Rive Droite, Pomerol, Fronsac, Vins Français-Américains…

Dès que notre cerveau obtient une information, quelle qu’elle soit, il travaille et en tire des conclusions.

Rien que le nombre de fois où le vin servi en dernier lors d’un repas a paru meilleur car sensé être servi dans une courbe ascendante, la carafe, notre petit sourire, nos moyens suggérés… Fort du constat confirmé par cet article, beaucoup de propriétaires viticoles ont essayé de créer artificiellement des crus chers,  le consommateur à l’arrivée n’étant pas si con, ne tiennent que ceux qui offrent une véritable somme de qualités.

 

Justement....dégustation à l’aveugle, lundi 14… J’ai bu lundi midi avec un grand courtier de place et le staff d’un des négociants les plus sympas de la place de Bordeaux.

Doisy Daene rosé 2005 (délicieux)

Château Les Grands Chênes 2003  (très bon rapport qualité prix, top)

Pavillon Rouge 2001 (classique)

Château Beauséjour Bécot 1990 (18 ans déjà ! et toujours aussi bon !)

Château d’Aiguilhe 2003 (superbe rapport qualité prix)

Et surtout, l’exceptionnel rapport qualité prix, la classe (et c’est normal qu’il ait été  classé) : le château Bellefont Belcier 2003

 

Vive les dégustations à l’aveugle ! Je n’ai rien reconnu (si ce n’est les terroirs argilo calcaires du château l’Aiguilhe)

Dans l’euphorie ambiante , j’ai  même promis d’ouvrir et de faire boire chez moi  ou à la Dominique, Pingus et Harlan ! Ah les salauds ! ;-))

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires

Jean Luc Thunevin 22/01/2008 11:01

Aujourd'hui, il est vrai qu'il est difficile de faire  la différence à 100 % entre Bordeaux et Napa à l'aveugle.Il est exact que j'ai été le distributeur pour la France des vins de Dalle Valle et de leur célèbre cuvée Maya (de la ravissante Naoko), mais aujourd'hui je ne suis que celui d'Harlan.Désolé, mais je n'ai plus aucune bouteille en stock aujourd'hui, sauf peut  être dans ma cave perso.

Myriam Ruer 21/01/2008 14:49

J'ai eu la chance de faire une dégustation à l'aveugle dans la Napa Valley mercredi 16 janvier: 8 vins de Bordeaux et 8 vins de Napa, commentée par Karen MacNeil, journaliste américaine spécialiste du vin. C'était très instructif. Dans l'ensemble on a quand même reconnu les pays (il y a eu des erreurs) mais il y a eu beaucoup de doutes!Cela n'a rien à voir avec ce qui précède mais j'ai eu aussi la chance de déjeuner à Dalla Valle et de goûter leurs vins (dont Maya) dans le cadre d'une rencontre de femmes Bordeaux-Napa (voir mon blog http://bordeauxnapawomen.blogspot.com). La propriétaire m'a dit que leurs vins étaient distribués par vous. Comment s'en procurer et à quel prix?MerciMyriam RUER

laurentg 16/01/2008 15:34

On peut lire ceci avec intérêt, Jean-Luc :http://www.france-info.com/spip.php?article64649&theme=81&sous_theme=149