Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 17:05

Retour de Paris où j’avais plein de choses à faire pour le travail : le Grand Tasting au Carrousel du Louvre organisé par Bettane et Desseauve, très fréquenté et bien mieux organisé que l’année passée. Je pense prendre rendez-vous pour l’année prochaine, s’il y a de la place. Je n’avais qu’à présenter La Commanderie de Mazeyres 2005 dans le cadre du Cercle des Grandes Vins de la Rive Droite, ce qui me permet en fait de parler de l’ensemble des propriétés Fayat.

Un repas chez Robert Vifian nous a permis de boire :

un Krug Grande Cuvée, puis un Riesling  2001 Frédéric Emile Trimbach, un Meursault Charmes 2001 de Lafon, un Hermitage blanc de Chave pour accompagner une assiette de salade rouge aux yeux noirs et coquilles Saint Jacques, ensuite sur le poulet à la citronnelle et riz parfumé : des cuvées de  Clos de Vougeot 1997  Lalou Bize Leroy, Jean Jacques Confuron, Denis Mortet, Chamirey rouge 2005, Gevrey Chambertin 2001 de Denis Mortet…. Sur les fromages Ridge Lytton Springs 1999, Chateauneuf du Pape Marcoux Vieilles Vignes et Hermitage rouge JL Chave.

Au Tan Dinh, sur un bon repas de cuisine vietnamienne, 2 vins bus à l’aveugle : Roc d’Anglade 2001 et Hermitage Gambert de Loche 2003. Un Clos Badon servi sur la table d’à côté a rendu le moment encore plus sympa.

 Le cabaret « Chez ma cousine » à Montmartre nous a donné l’occasion de boire un château Clément Pichon 2000 (correct) et un très bon Lagrange 2001, le tout dans une ambiance très sympa avec des artistes de talent. Nous avons pu discuter avec le patron, ami de Bordeaux qui, l’air de rien nous a reproché (à nous représentants des Bordeaux) d’avoir un peu  délaissé Paris, et au vu des cartes du restaurant et brasseries, on ne peut que constater les dégâts.

Nous allons essayer de réparer de retard dans ma propre entreprise en organisant notre présence et celle des vins de mes amis avec l’aide de cavistes, agents et évènements.

Le Château de Carles et la cuvée Haut Carles devraient être les premiers à bénéficier de cette orientation, une belle part de notre gamme étant déjà présente chez Vignon  dans le triangle d’or et à la Maison des Millésimes à Saint Germain.

Un rendez-vous avec un acheteur national GD a clôturé notre petit séjour à Paris.

Partager cet article

Repost0

commentaires

laurentg 07/12/2007 12:30

Patrick,C'est vrai, au fond, il faut bien être explicite.Je connais bien Rémy chez qui je passe Dimanche (au chai et à table).J'ai aussi fait un tour complet de Bourgogne avec lui (il s'y interrogeait beaucup sur les vinifcations de Mortet,et Dygat-Py).Rémy a eu le talent de très vite faire reconnaître ses vins !

LaurentVinature 06/12/2007 00:46

et ils étaient comment tout ces vins, ce serait intéresant d'avoir votre avis ... on a déjà celui de laurentg, je sais ;-)

Jean Luc Thunevin 06/12/2007 10:56

Pour Laurentvinature (http://belgianbeerlounge.skynetblogs.be/)Voici ceux que j’ai trouvé bons (les autres n’étaient pas franchement mauvais, mais seulement moyens) :Tous les blancs 2001Le Clos Vougeot 1997 de Lalou Bize-leroyMarcoux Vieilles Vignes (qui nécessite d’attendre dans le verre)Ridge Lytton Springs 1999Roc d’Anglade 2001Et Hermitage Gambert de Loche 2003 Et ceux que je n’ai pas cité bien que parmi les meilleurs de ce séjour parisien, bus à table chez les propriétaires de château de Carles en compagnie d’une belle assemblée d’amateurs d’art de vin : bien sûr la cuvée Haut Carles  2001, suivie d’un très bon Clos L’Eglise 2001 (en train de se fermer) et un tout à fait délicieux, complet, la classe et le reste : Pavie 2001 (comme quoi les Jury collectifs n’ont pas toujours tort) Hier soir, à l’apéritif :Meursault 1999 1er cru Le Poruzot-Dessus de Rémi Jobard, très bonInfine de la cave de l’Abbé Rous Colliuoure 2004, est-ce l’influence du Docteur Raynaud ?Passopisciaro 2005 Sicilia d’Andrea Franchetti, un vin étonnant, couleur Pinot, gras, long, orginal et polémique. J’ai aimé, Murielle aussi, nos amis moins. La couleur sans doute ?

Patrick 05/12/2007 22:41

ahhh les copiés collés de laureng-ganesh, tu croyais que tu allais pouvoir passer au travers... que nenni mon bon ami ! Chacun son tour et au fond y'a pas de raison -)))

laurentg 04/12/2007 17:19

Le Vougeot 1997 de Leroy est un grand vinJe déjeune dimanche midi chez rémy pédrénoEn 2002, nous avions goûté chez lui :Eléments de Roc d'Anglade 2002 :- Grenache : pâle, fruit de fraise écrasée avec une pointe minérale, matière légère- Syrah : rubis violacé assez peu soutenu, fin, floral, lard fumé, matière harmonieuse et fraîche mais légère- Carignan dernière trie haut de coteaux : très cerise, noyau au nez, plus dense que les fûts précédents, frais, structuré, avec de la mâche- Carignan deuxième trie milieu de coteaux (cuve) : un peu plus de mâche et d’alcool, un peu moins de finesse.- idem (fût) : texture plus fine et plus polie, le contenant semble apporter davantage d’élégance- Carignan première trie bas de coteaux : mêmes qualités de structure et de fraîcheur, matière plus ramassée. Coteaux du Languedoc Roc d'Anglade 2002 (assemblage hypothétique). Notes : DS(14,5/15) – PC(14) – PP? - LG(14). Moyenne : (14)Robe fuchsia assez tendre ; nez tendre et fruité, très fraise écrasée, belles notes minérales et épicées. Bouche caressante, fraîche, déjà abordable, la légèreté du millésime ne se dissimule pas. Vin de pays du Gard Clos de la Belle 2002. Notes : DS(16) – PC(16+) – PP? – LG(15). Moyenne : (16)syrah - 3 fûts. Robe violacée, plus dense que les précédentes. Nez ample, fumé, minéral, d’une grande pureté, fond de verre floral captivant. Beaucoup plus dense et mûr que la syrah de Roc d’Anglade, frais et élégant malgré une richesse alcoolique certaine. Eléments de Roc d'Anglade 2001 :- Grenache : couleur assez tendre, nez expansif, confit, cacaoté, marqué par le bois ; bouche suave et gourmande, volumineuse et chaleureuse- Syrah : robe dense, violacée ; senteur expressive de sirop de cassis et de lard fumé, animalité présente ; matière riche et chaleureuse, marquée par le bois, élégante toutefois - Syrah fût neuf : plus typé Rhône nord, belle violette, plus de soyeux et de fraîcheur en bouche, très beau vin complet- 2/3 Grenache 1/3 Mourvèdre : Joli fruit de cerise confite, puissamment cacaoté ; chair ronde et suave avec l’apport de l’emprise tannique du Mourvèdre. Coteaux du Languedoc Roc d'Anglade 2001 (assemblage hypothétique). Notes : DS16,5 – PC16 – PP16 - LG16. Moyenne : 16.Robe dense, rubis profond. Nez puissant, de grande maturité, sudiste, déjà très expressif : fourrure, sirop de fruits rouges, lard fumé, épices douces… Bouche complète, possédant à la fois beaucoup de mâche et un fruit ample, gourmand, solaire. Une année beaucoup plus généreuse que 2002.

laurentg 04/12/2007 17:17

Roc d'Anglade 2002 vs 2001