Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 15:34

Avec Noëlle et Jeff tout juste arrivés de la Villa d’Este en Italie pour une grande dégustation organisée par le Grand Jury Européen, petit tour dans nos vignobles et nos chais, et j’ai essayé de leur expliquer la difficulté  d’exploiter un terroir quand, sur la même parcelle,  l’automne nous montre des  feuilles jaunes pâles, jaunes dorées, vertes… signes évidents de la différence d’alimentation due au terroirs, à l’alimentation en eau, etc…

A table, petit repas pour 4 avec Clos del Rey 2001 (sur jambon Pata Negra- pain tranché à l’huile d’olive), délicieux  et apte à un vieillissement harmonieux, Angelus 1959, beau niveau et bouchon d’origine (donc pas reconditionné), bon, classique pour ce grand millésime que je préfère souvent  à 1961, et un étonnant Pétrus 1974 plein de jeunesse  et d’agrément dans ce petit millésime. Il est vrai que ma cave, fraîche (14 à 16° constant) et que la préparation des bouteilles (décantation et service rapide à température fraîche) a aidé ces 2 bouteilles à bien se goûter sur le formidable aloyau de bœuf cuit sur des braises de bois de chêne du feu de la cheminée, bien agréable pour réchauffer nos amis habitués au climat paradisiaque de Los Angeles. Une demie d’Yquem 1997, délicieuse, pour finir sur le dessert, une sorte de clafoutis à la poire version Mumu et hop, au lit pour tous récupérer du jetlag.

Aujourd’hui gros travail pour finir de finaliser, avec mon avocat et notre partenaire,  ce projet de société de vente et de création de magasin en Chine, tant je crois à ce  marché, sachant toute la difficulté qu’il représente.

Partager cet article

Repost0

commentaires

François Audouze 14/11/2007 17:25

Ma dernière fille étant née en 1974, j'ai acheté beaucoup de Pétrus 1974 car le prix était un des plus bas possibles pour Pétrus et parce que le nombre de vins possibles de 1974 est particulièrement faible.J'ai été étonné de voir ce Pétrus se révéler extrêmement civilisé.