Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 15:55

Sur le site de Parker, David Schildknecht  a publié une belle série de notes pour les vins du Roussillon. Bien sûr il manque encore beaucoup de notes de vins qui n’ont pas été goûtés, car pas présentés, pas importés aux USA … mais cela n’est qu’un début de la prise de conscience que cette région ignorée longtemps par beaucoup de critiques et de commerçants va devenir la région viticole de France qui possède aujourd’hui le plus grand  potentiel : grands terroirs, vieilles vignes et création de nombreuses nouvelles caves particulières.
cassoteter.jpg

Nos amis et nous ne sommes pas trop mal notés, c’est une base. Je suis sûr que cette région est et sera sous notée tant que la réussite commerciale en sera pas au rendez-vous. Le succès va au succès et là encore je remercie nos clients privés et professionnels qui croient en nous. Je suis fier de la route déjà parcourue avec mes associés depuis 2001 et je suis sûr que d’ici 3 ans tout le monde admettra que le Roussillon peut faire des vins capables de rivaliser avec les grands d’Espagne ou du Rhône, de Californie…

Pour info, voici les notes, qui valent ce qu’elles valent :

 

2005 Calvet Thunevin Constance     90

2004 Calvet Thunevin Dentelles    91

2004Calvet Thunevin  Hugo   ??

2004 Calvet Thunevin Les 3 Marie    94 
(Le Maury n'a apparemment pas été dégusté)

 

Son avis sur la cuvée Hugo est pour moi complètement incompréhensible, il s’agissait sans doute d’une mauvaise bouteille ou peut être que ce vin un peu excessif n’est pas fait pour lui plaire, mais c’est pas grave, sauf s’il avait raison. A voir dans 10 ans (cela me rappelle les commentaires sur les vins de garage qui ne devaient pas bien vieillir, mais il s’agissait là d’un commentaire de ce que j’appelle l’arrière garde anti-Parker toujours active chez quelques dégustateurs habitués aux vieux style bordelais ou bourguignon, défendus par les Broadbent et consorts, mais plus surprenant ici)

Partager cet article

Repost0

commentaires

RABILLER 31/10/2008 19:57

Merci pour le résumé sympa de notre rencontre. Je ne crois pas, en l'occurence, qu'il s'agisse d'empathie... mais plutôt d'une certaine forme, assumée, d'admiration. Quand aux notes US... vivement la dégustation du "3 MArie" Le 94 obtenu pour le 2004 augure un bulletin de notes interessant pour le millésime suivant. D'autant que quand on a eu la chance de déguster le 2005 sur un bon pot au feu... on sait, rien "qu'au plaisir", cela vaut le tableau d'honneur...

Patrick Essa 06/11/2007 19:49

Le vieux style n'existe pas Jean-Luc car dans l'exemple que tu évoques cela signifie "vin pas mûr, dépourvu de matière et décharné"...depuis toujours il y a les bons vins et les autres et ce n'est pas "la manière de" qui change quoique ce soit au problème des crus que l'on taste. Non je pense plutôt que l'on ne cesse de faire du neuf avec des recettes éprouvées depuis beau temps et qu'il n'existe  pas 36.000 manières  de générer un bon vin. Quand j'aime c'est à peu près toujours fait simplement et "sans forcer" la matière. Mais nous en reparlerons verre en main bientôt .Amitiés,Patrick