Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 15:59

Départ dimanche 14 octobre matin de Bordeaux pour Paris puis le Canada (Montréal) pour des rendez-vous avec nos 3 différentes agences sur place qui animent les ventes des produits qu’ils travaillent en exclusivité, notre gamme de vins en exclusivité de distribution et de production nous obligeant à ne pas tout offrir au même agent qui aurait trop à faire avec tous nos vins (en plus de leur gamme). Rendez vous avec quelques responsables de la SAQ, le monopole de distribution des vins au Québec, capable d’offrir l’une des plus belles collection des vins du monde entier.
 Nous avons participé à une dégustation commentée dans une école pour sommeliers motivés et déjà en activité, qui viennent parfaire leurs connaissance en plus de leurs heures de travail, dégustation – ventes avec les clients restaurateurs, repas-dégustations  avec des journalistes gastronomiques pour parler de ces vins déjà disponibles au Québec :les cuvées Calvet Thunevin, Calandray, Château Lafont Fourcat, Château Coucy, Présidial., Clos Badon, Château La Dominique, Château Clément-Pichon, Château Compassant, Château de Carles….

Mercredi 17 après midi, départ de Montréal pour arriver le soir à Los Angeles. Nous avons loué une voiture car Los Angeles est immense. Notre hôtel  le Millenium-Biltmore, est bien situé, grande chambre pas trop chère mais très bruyante et un peu usée. 
Jeudi, repas avec Jeff Leve en compagnie de ses amis, niveau 2 macarons Michelin et des vins cultes… 03 Marcassin Zio Tony, 77 Weinert, 02 Sine Qua Non Grenache, 98 Sine Qua Non E Raised Syrah, 97 Guigal La Mouline, 98 Haut Brion, 03 Yquem

Le soir au restaurant Water Grill (qui a Valandraud sur sa carte) avec l’un de nos importateurs, discussion axée sur les primeurs à Bordeaux et ses règles non écrites concernant les allocations qu’il faut acheter pour accéder aux crus  les plus recherchés. Il semble que je sois le négociant bordelais le plus dur, le moins cool, le plus exigeant par rapport à mes collègues qui acceptent eux de ne vendre que les vins recherchés sans contre-parties. Sans doute vais-je  demander à devenir client chez mes collègues pour pouvoir acquérir pour mon négoce les vins dont je suis privé…

Vendredi réunion avec l’un de mes plus ancien et important client, pour lui demander de nous aider à la distribution de quelques uns de nos vins. Repas de très très grande qualité au Patina, l’un des meilleurs rapport qualité-prix, que j’aimerais bien avoir à Saint Emilion, du niveau des meilleures tables que nous ayons fréquenté. 
Le soir, petit événement raté avec un distributeur qui a du souffrir d’avoir invité  150 personnes et de n’en recevoir  qu’environ 15. Le lieu, la date, le manque de professionnalisme, nous peut-être pas assez intéressants, en tout cas dur… Surtout quand le lendemain chez « LE » caviste de Los Angeles, Wally’s, pas plus de  30 personnes à notre dégustation, même si le résultat a été très bon en terme d’intention d’achat et de succès des vins présentés. Le samedi soir, le repas organisé au Spago, restaurant chic, pour 24 personnes était lui une réussite. La qualité des participants, grands amateurs de vin nous a remonté le moral (un peu écorné la veille), tout comme la visite très amicale au très sélect California Club.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires