Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

2 décembre 2005 5 02 /12 /décembre /2005 12:17
Suite à une discussion sur le forum de "La Passion du Vin", voici la réponse que j'ai postée sur leur site :
"En effet, c'est sûr, la pression atmosphérique a une grosse influence sur les dégustations, pour ne citer qu'Alain Vauthier, propriétaire d'Ausone, qui nous l'a souvent fait remarquer.
En bref, si le temps est au beau (hautes pressions), les arômes se diffusent plus et par conséquent les qualités et les défauts sotn plus disponibles pour notre odorat. Cela est surtout vrai pour des problèmes de chloranisols à dose limite du seuil de perception (pour nous, entre 3 et 8 ng), alors qu'avec de basses pressions, il faudra une contamination plus importante (pour nous, entre 8 et 12 ng). Ceci est un fait maintes fois vérifié. Je rappelle ici que Murielle est l'une des personnes les plus compétentes au monde en matière de détection des chloranisols. C'est en partie grâce à ce talent que nous avons pu acquérir un peu d'indépendance gustative par rapport à ce qui était écrit sur les vins. Aujourd'hui, la plupart des critiques, je crois, savent l'importance des conditions climatiques. Ce qui est vrai pour les chloranisols l'est aussi pour les metoxy-pyrazines, les brett, etc..."

Partager cet article

Repost0

commentaires

mauss 07/12/2005 17:57

Et bien : va falloir que j'indique sur mes rapports les conditions atmosphériques, mais j'y crois : le temps joue aussi sur l'humeur des dégustateurs.