Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 13:58

Début des vendanges à Pomerol pour notre petite propriété, déjà la deuxième vendange… Comme le temps passe vite !

2 hectares à Pomerol et 1 hectare en Lalande de Pomerol dont le nom est resté le même : Domaine des Sabines.

Ce Pomerol proche de Clos René, Bellegrave, Prieurs de la Commanderie a déjà réussi à nous étonner par la qualité de son 2006, et j’espère que cette année cela sera au moins aussi bien, car Pomerol a l’air de retrouver un intérêt pour les amateurs américains et japonais. Peut être y aura-t-il une petite place pour nous aux côtés des Pétrus,  Le Pin, La Conseillante…
Plus tôt dans la semaine, avec Michel Puzio (Croix de Labrie), visite des vendages faites en ce moment à La Commanderie de Mazeyres, raisins parfaitement mûrs, visite à notre voisin Jean-Marie Bouldy du Château Bellegrave et sa nouvelle table de tris soufflante, visite à Le Gay et La Violette de mon amie Catherine Péré-Vergé où la pince à épiler est presque d'usage pour tirer le plus beau du raisin et de ces grands terroirs. Et nous étions assez fiers, avec Puzio, d'avoir été un peu à l'origine du respect et des tries effectuées à Bordeaux et dans le monde, sans bien sûr nous rendre compte de ce que nous faisions en 1991/1992...Car comme dans le Bourgeois Gentilhomme, tel Monsieur Jourdain, nous utilisions de la prose sans le savoir, avions le goût de la perfection sans le savoir, et c'est maintenant que nous réalisons tout ce que cela avait d'incongru à l'époque.
Repas au "Lard et Bouchon" : bavette délicieuse et un Bergerac et un Cahors tout à fait à mon goût. Le lieu, une ancienne cave taillée dans le roc, le couple de propriétaires, charmant, me font regretter de ne pas y aller plus souvent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article

commentaires

Marfish Jaime 01/10/2007 15:35

Ah, zallucine ! le rôle de Monsieur Jourdain, habillé de couleurs vives, paré de dentelles d'argent et de plumes multicolores, face à travesti dans celui de Madame Jourdain. A Mar de Plata, c'est poilade !