Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

14 novembre 2005 1 14 /11 /novembre /2005 00:00

Dans le supplément de La Tribune du 10 novembre dernier, une très belle promo un brin provoc (mais j’aime ça !) pour le Présidial 2004, avec comme titre « le chic pas (trop) cher », ça me rappelle la devise de Michel Puzio ( de Croix de Labrie), que je dois bien avouer ne pas  totalement comprendre : « le chic, le chèque, le choc ».

Dans ce supplément, d’ailleurs, pas mal de mes copains ou amis sont distingués, avec parmi d’autres Jean Guyon et surtout Stéphane Droulers pour son rôle à Haut-Carles. Tout le monde sait que cette propriété et en général l’appellation est l’un des derniers lieux où trouver de véritables pépites vinicoles et j’ai à cœur de les promouvoir.

Lecture toujours, Alain Vauthier m’a passé Marianne où j’ai lu avec effroi un article de mon  « ami » Périco Legasse, au titre évidemment fort « la guerre des vins ». C’est dommage, comme toujours, une partie du texte pose de bonnes questions, mais le style du reste est aigri. On y trouve entre autres de superbes photos de vins étrangers avec des commentaires qui sont presque tous assassins. C’est sûr, certains préfèrent voir la bouteille à moitié vide qu’à moitié pleine, mais enfin comment faire croire que le talent n’existe que dans la vieille Europe ? (le talent, ici, consiste à transcender le terroir, etc..)

Pour ma part, le 11 à midi, nous avons bu avec mes beaux-parents (qui ont plus de 70 ans) un vin argentin « Estampa » 2002, style blend à base de Malbec, mais pas seulement. Eh bien, c’était bon, même pour mon beau-père qui se met à aimer de plus en plus les vins dits modernes, et c’est pas compliqué, ses vins préférés (hormis les nôtres – c’est tout de même le père de Murielle !), c’est plutôt le genre Pingus…

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nauwelaers Emmanuel 17/11/2005 11:13

Bonjour,

Amateur de vins (Bordeaux et côtes du Rhône essentiellement), je découvre avec plaisir votre blog suite il est vrai, à une référence flatteuse au sujet du Presidial 2004 !
Je rebondis sur les thèmes que vous abordez dans vos articles pour vous donner le sentiment de beaucoup d'amateurs comme moi :
Comment se fait-il que les vins restent aussi chers ??
Après "la tromperie" de 1997 et les excès de 2000, les prix ont légèrement baissé, mais cela reste vraiment incompréhensible au regard du marché !
Je ne comprends pas (ou trop bien malheureusement liè à quelques années travaillées dans la distribution !) pourquoi s'acharner sur la loi évin quand les potentiels de vente sont dans le caddie et les rayons ? la télé et les journaux n'aideront pas les viticulteurs à vivre mieux...
Je ne doute pas que les remises accordées aux enseignes soient de plus en plus importantes, mais elles confortent d'abord leurs marges ! le client final ne s'y retrouve pas.
Enfin, nous sommes nombreux à nous dire que pour le plus grand malheur de la profession, les plus grandes promos (2 acrtons achetés = 3 cartons offerts !!!) se font sur des maisons vraiment "moyennes" en terme de qualité..
Bref les partenaires incontournable de la profession que sont les grandes enseignes sont de plus en plus aidées par vos remises consenties et ce sont elles qui donnent une mauvaise image de ce produit magnifique que peut-être une bouteille de vin : un moment de plaisir, de partage, un vrai délice...

Emmanuel NAUWELAERS