Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

13 octobre 2005 4 13 /10 /octobre /2005 23:00

Je lis le N° 46 des carnets de dégustation de Jean Marc Quarin, où il est question entre autre des Bordeaux 1983, vingt ans après.

Hé oui , il pose la bonne question, rarement posée : est-ce que ce millésime considéré comme bon à l’époque, en tout cas à Bordeaux qui le préférait au 82, a tenu ses promesses ? Est-ce vrai que le vin de Bordeaux est le seul apte à vieillir en se bonifiant ? Et surtout, quand ce n’est pas bon au départ, este ce que cela s’arrange à l’arrivée ?

Jean Marc Quarin hélas, ne met dans cette catégorie que très peu de vins, avec entre autres d’ailleurs Troplong Mondot (qui soit dit en passant, va nous faire un 2005 d’anthologie).

Ceux qui sont dans  ce cas (d’amélioration), donnent comme explication « nous avons vendangé tard » (tanins mûrs), pour les autres les vins n’ont que la peau sur les os avec des odeurs de vieux (entre autres commentaires : tanicité rigide, vins d’une autre époque, manque de charme, acide, sec, etc…). Ce goût plait encore à certains de nos clients, mais les professionnels savent bien faire la différence entre un vin qui reste vivant en vieillissant  et les très rares (dans les grands millésimes) qui se bonifient. En fait c’est comme tout le reste, très peu d’artistes ont le talent de faire des œuvres d’art et tout leur travail n’est pas du même calibre, si j’ose dire.

Pendant ce temps-là, nous écoulons les premiers lots dans les chais et je continue à penser qu’on est en présence du grand millésime dont j’ai rêvé !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Manonthemoon 17/10/2005 04:00

j'hallucine, un blog peux visiter, pas travailler visuellement, mais comme il porte la marque "thunevin" (l'un des rois du vin en France) il est referencé. Bref, tout cela pour dire, n'etant ni onenologue, ni amateur de vin, bonne chance a se blog, et que le vin traverse les ages, que la technique est en train d'abattre (non, cette remarque n'est pas au hasard...)