TAGS

Catégories

Rechercher

Recommander

Liens

Lundi 8 septembre 2014 1 08 /09 /Sep /2014 12:25

Un coup de coeur du Guide Hachette 2015 pour Valandraud  2011  : "Valandraud n'est plus le "vin de garage" qui a fait la réputation de Jean-luc Thunevin dans les années 1990. Les 60  ares acquis en 1989  dans le vallon de Fongaban entre Pavie-Macquin et La Clotte sont devenus un cru à part entière : 9 ha aujourd'hui, essentiellement sur Saint-Etienne-de- Lisse. La consécraiton est arrivée en 2012 avec l'accession au rang de 1er grand cru classé B, sans passer par la case "classé".

A partir d'un assemblage de 70 % merlot et de 30% de cabernet franc, Rémi Dalmasso, le maître de chai, a élaboré un vin parfaitement équilibré. Expressif et complexe, le nez mêle harmonieusement la réglisse, la violette, les fruits noirs, les épices et une légère touche de cuir. Ample, charnu et puissant, le palais reste très élégant, grâce au caractère velouté des tanins. Déjà charmeur en diable, ce grand cru est armé pour durer. "

 

De belles citations également dans ce Guide our Domaine des Sabines, Clos du Beau Père et Clos Badon.

Par Jean Luc Thunevin - Publié dans : Dégustation
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 5 septembre 2014 5 05 /09 /Sep /2014 15:52

Article  d'Isabelle Bunisset paru dans le Figaro magazine du jour :badon.jpg

 

Toujours dans Le Figaro Magazine, une psécial Foires aux Vins France qui distingue quelques vins produits et vendus par nous, merci Bernard Burtschy !

 

De beaux succès  également dans le Gault et Millau et Le Point.

Par Jean Luc Thunevin - Publié dans : Dégustation
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 5 septembre 2014 5 05 /09 /Sep /2014 12:13

Notre bilan financier 2014  se termine au 31 août et c’est l’obligation de faire les stocks, de compter toutes les bouteilles et barriques en stock dans nos chais qui  nous oblige à fermer une semaine pour pouvoir compter et recompter toutes les bouteilles. Toutes ces références, tous ces formats et ça fait du monde, plus d’un million et demi de bouteilles, un an de chiffre d’affaire.

Chiffre d’affaires en baisse, baisse due essentiellement  à la moindre commercialisation de vins très chers dont notre société était un acteur significatif. Heureusement, les vins moins chers, c’est-à-dire jusqu’à 30 euros, fonctionnent bien, même sans doute plus. Heureusement que je ne suis pas trop spécialisé et heureusement aussi que nous sommes actifs dans tous les pays ; la baisse de la demande chinoise ne nous affecte pas trop : nous étions à 10 % du CA et pense que cela sera pareil, il s’agit donc essentiellement d’une baisse des ventes sur les vins très chers   et, bien sûr, sur les primeurs.

Le bilan sera bon, nous sommes déjà dans 2015, celui à venir, voire même dans celui d’après, d’où l’importance d’une belle et bonne récolte 2014.

Par Jean Luc Thunevin - Publié dans : C'est dans l'air...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés