Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 14:58

Et voilà, c'est fini hier lundi  avec quelques parcelles de beaux et mûrs Cabernet Sauvignons et notre petite vigne  en terrasse de Carmenère, l’équivalent d’une barrique.

Quelle année ! que trouver comme qualificatif pour définir ce millésime et ce qui nous arrivé ? En effet, un printemps des plus pluvieux, incroyable, et après un été des plus secs, sans dépasser toutefois le millésime 2003, et juste avant les vendanges, ces 2 pluies salvatrices pour aider le vigne à sortir du stress dû au manque d’eau et mûrir à point nos raisins qui ont bénéficié  de nuits fraîches et qui ont donné à l’arrivée ce qui est rare, qualité et quantité.

Pour avoir goûté des lots de vins,  il y a déjà un niveau de plénitude et de buvabilité extraordinaire. C’est vrai, grâce à des acidités maliques très basses mais quand même ces odeurs de violette, ces bouches de folie avec déjà des tannins si fins et pourtant si amples, que du potentiel de folie.

Vraiment une sacrée bonne surprise.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article

commentaires

mauss 27/10/2016 16:21

Sûr que les amateurs seront là avec comme preuve la nouvelle intersection classique des courbes d'offre et de demande.

mauss 27/10/2016 12:21

Si ce type de commentaire (confirmation du même genre à Cos d'Estournel et en mots plus sobres par Pauline Vauthier ou Nicolas Le Saint) sera la base des discussions futures, chiche que financièrement, ça ne sera pas mal pour les vignerons d'Aquitaine !
:-)

thunevin jl 27/10/2016 15:55

en effet,et pas que pour nous,les amateurs aussi vont aimer