Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 16:32

En AOC Bordeaux, notre cuvée Bad Boy fonctionne bien, depuis le 1er millésime - 2005, si bien même que nous devons faire attention à une distribution organisée pour éviter que le travail d’un distributeur soit gâché par celui de son concurrent. Bad Boy se vend même en magnum, double magnum, impériale et même en 18 litres !? Nous sommes quasi en flux tendu, les 2012 se terminent et nos 2013 ne sont pas encore en bouteille.

Dans la série « Bad Boy », notre crémant de Bordeaux Bad Girl élaboré par notre collègue Lionel, fonctionne bien et Baby Bad Boy commence à trouver sa clientèle en vin de France (assemblage merlot/grenache). Nous avons commencé à produire et à vendre dans la catégorie « vins de luxe », notre cuvée du Roussillon Bad Boy « Gold » et également toute notre production de Chardonnay 2012 à un seul client sous l’étiquette Bad Boy Chardonnay.

Cette gamme fonctionne de mieux en mieux et permet, ce qui est rare, de parler des autres vins produits par nous en légitimant, justifiant les niveaux de qualités et de prix, par la référence au château Valandraud et autre crus réalisés ici à Bordeaux ou dans le Roussillon, rare cas de promotion inversée et ce, grâce aussi bien sûr, au nom et aux étiquettes décalées et ludiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin
commenter cet article

commentaires